Parachat Chemini

Maître du monde dans ta grande bonté Tu nous as gratifié de la Mitsva du Ketoret, l’encens que le Cohen Gadol devait faire brûler sur l’autel du Michkan pour annuler les sentences. Donne-nous de grâce le mérite de recevoir à nouveau le Beth Amikdach et de restaurer tous les services qui étaient faits en tes saints parvis afin de faire rayonner la joie dans le monde. Car le but de l’encens était aussi de faire régner une grande joie sur l’humanité.
Sauve-nous d’un feu étranger, d’un feu idolâtre, de la catégorie de celui qui fût apporté par Nadav et Avihou, les enfants d’Aharon, un feu que Tu n’avais pas ordonné bien qu’il fût emmené avec enthousiasme.
Que notre vigueur dans ton service ne dépasse pas les limites et ne soit pas le résultat d’un trop plein de lumière. Que nous puissions te servir dans la joie et avec un esprit posé, avec enthousiasme et vérité.
Que tous les enfants d’Israël puissent se marier dans leur jeunesse et qu’ils puissent compléter la lumière de leur épouse en transformant la tristesse et le souci en joie. Car la faute de Nadav et Avihou était de n’avoir voulu se marier pour rester dans une sainteté permanente, dans un attachement à Toi, ce qui est très valeureux, mais qui ne représente pas ta volonté absolue. Tu as ordonné à l’homme de se marier pour se multiplier et remplir le monde. Le mariage permet à l’homme d’être équilibré et d’atteindre sa vraie Madrega dont sa femme sera le miroir. De plus, il aidera cette dernière à remonter des états de tristesse causés par le contact permanent avec la matière qui l’attire vers le bas et les transformera entre joie et allégresse.
Maître miséricordieux, aide-nous à remonter la joie tombée dans les écorces du mal afin d’être aptes à transformer le mal en bien grâce à la Ketoret.
Que nous puissions être authentiques dans notre service, que nous soyons au niveau de notre engagement sans fausseté ni mensonge et que notre service ne soit pas considéré comme un service étranger qui frolerait l’idolâtrie et nous détournerait des sentiers de la vie.
Que notre engagement soit sincère et en accord avec les enseignements des Tsadikim qui nous guident vers le droit chemin.

Inspirée du cours du rav Avraham Ifrah: « Parachat Chemini » https://youtu.be/n1BgGTvr47o

Rabbanite Esther Ifrah