"Des histoires qui racontent notre vie"

« Veaya bayom ahou yihyé Hachem ehad ouchmo ehad » Ce jour arrivera où D.ieu sera Un et son Nom sera Un.
Ce monde matériel est le monde de la dualité, comme peut s’entendre le verset « Be-rechit bara Elokim » D.ieu créa 2 domaines. L’avant-création et l’après-création, le monde en puissance et le monde en concrétisation d’après le schéma du premier. Les Histoires précédant la création et les Histoires post-création comme la Meguilat Esther. Ce qui entend que les personnages et le déroulement de l’histoire était en potentiel jusqu’au jour où un homme qui s’appelait Mordehai et une femme qui s’appelait Esther furent à la hauteur de pouvoir incarner leurs homonymes célestes et concrétiser, grâce à leurs efforts et leurs prières l’histoire complète de la Meguila. Ainsi que l’a laissé entendre Mordehai à Esther : « Si tu ne veux accomplir ce rôle, le salut et la libération viendront d’un autre endroit. »
L’histoire de la Meguila ne fût pas le résultat des mouvements de cause à effet de ce monde, elle vient des années antérieures et s’habille dans des personnages.
Conscient(e) de la responsabilité qui m’incombe au vu de cette explication transcendante, je te demande Maître du monde de m’aider à découvrir le potentiel de ma Nechama et la raison de ma venue au monde afin que je puisse incarner le personnage auquel Tu as pensé en me créant. Que je puisse lui correspondre tout à fait et attirer à moi toutes les facettes qui doivent me parfaire grâce à l’aide de toutes les étincelles des Tsadikim qui excellaient dans la pratique des Mitsvot que j’aurais choisi d’accomplir à la perfection où dans les qualités auxquelles j’aspire au plus profond de mon âme. Que je puisse prétendre à la grandeur puisque Tu as prévu des rôles vacants pour ceux qui désirent avoir une part à la Gueoula à condition de faire des efforts sans relâche. Et bien, seulement par amour pour Toi, je voudrais remplir ce beau rôle, pour Te glorifier et faire en sorte que Toi et ton Nom seront Un par le fait que j’unirais le virtuel et le concret, l’avant-création et l’après-création, le potentiel et la réalisation.
Par le mérite du Tsadik qui me guide et m’éclaire, que je puisse maintenir le rapport entre le monde de la logique ici-bas et le monde spirituel, que je puisse faire le lien entre la divinité et les événements journaliers de ma vie. Ainsi le faisait Rabbi Nahman lorsqu’on venait lui raconter les actualités, il en profitait pour concrétiser dans des mots un enseignement que lui-même découvrait avec ses adeptes, et c’est ainsi qu’il divulga les Treize Contes venant des temps ancestraux.
Il est possible d’attirer à soi les plus hauts niveaux, c’est ce que Rabbi Nahman nous a dit , il suffit de se connecter à notre vrai personnage spirituel grâce aux conseils du Tsadik, car il n’y a pas un niveau qui nous serait refusé si nous n’avions de cesse que de nous servir de tous les outils qui sont à notre disposition dans la malette du Sage authentique.
Mordehai et Esther ne savaient pas ce que le futur leur réservait, et moi non plus, mais, D.ieu miséricordieux, donne-nous le mérite de nous connecter à notre vrai rôle et ainsi nous retrouverons l’originalité de nous-mêmes grâce à la prière et nous pourrons entraîner une unification des mondes supérieurs et inférieurs. Amen !

Inspirée du cours du rav Avraham Ifrah: « Des histoires qui racontent notre vie » https://youtu.be/_Nlutxit4Rc

Rabbanite Esther Ifrah