Nous apprenons de cette Paracha un principe essentiel qui est rapporté par le Zohar, ainsi que par Rabbi Nahman, cependant qui est occulté par une partie du monde de la Thora : La force et l’importance du Tsadik (Juste), pilier de la génération. 

En effet, Noa’h savait qu’un déluge allait s’abattre sur le monde. Il construisit donc une arche afin de se sauver avec ses enfants ainsi que des animaux et des végétaux de chaque espèce. Les autres hommes périrent du fait de leurs nombreuses fautes dans le domaine des mœurs et également du fait du vol qui scella la sentence divine. Toute l’humanité descend donc de Noa’h.

Cependant le reste de l’humanité aurait pu être épargnée par le déluge grâce aux prières du Tsadik Noa’h. En effet, Moshé Rabénou sauva la génération du veau d’or de la destruction en plaidant vers Hachem. Le Zohar nous affirme qu’il n’y a pas eu jusqu’à Moshé Rabénou, un Tsadik de son envergure qui fut capable d’une abnégation totale au profit de sa génération. Même Avraham Avinou qui demanda à Hachem de la miséricorde pour les gens de Sdom et Amora n’a pas fait don de lui comme Moshé jusqu’à dire : « Si tu veux détruire ton Peuple alors efface-moi de Ta Torah ». 

Comme l’affirme Rabbi Nathan, tout dépend du Tsadik de la génération qui selon son degré de sainteté et de mérite peut dévoiler une miséricorde cachée qui permet de maintenir le monde quelques soit l’éloignement des hommes d’Hachem.

Le monde a été créé sur la base de la bonté d’Hachem. Cependant une fois que le monde a été construit, tout dépend du Tsadik pilier de la génération qui selon sa force et sa volonté maintient le monde. Si Noa’h avait réussi à dévoiler la bonté cachée d’Hachem le monde aurait pu se maintenir. Cependant du fait que Noa’h ne s’est pas investi autant que Moshé l’a fait pour dévoiler cette bonté cachée, le déluge survint dans le monde.

Noa’h était un Tsadik cependant il n’a pensé qu’il était possible de trouver quelque mérites aux fauteurs de sa génération afin de les réveiller en leur trouvant des points positifs comme l’a fait Moshé avec la génération du veau d’or. Il était Tsadik pour lui mais il n’a pas réussi à sauver les autres. 

Les eaux dévastèrent tout ce qui se trouvait sur la terre ferme, humain, animal, et végétal. Cependant, les poissons et les créatures vivants dans l’eau furent épargnés. Les problèmes d’alliance viennent de l’élément de la terre qui symbolise la tristesse et la paresse. L’eau au contraire purifie surtout des problèmes d’alliance. C’est pourquoi les breslevers d’Ouman avaient pour habitude de dire en Yidish « Erste sach Mikvé » La première chose c’est le mikvé car il constitue avec le Tikoun Haklali une grande réparation pour les problèmes de mœurs.

Aujourd’hui les problèmes de l’alliance ont atteint avec internet un niveau d’impureté encore plus grand que celui de l’époque du déluge. Il faut que chacun soit conscient que si le monde se maintient aujourd’hui, c’est grâce au Tsadik de notre génération, Rabbi Nahman qui a amené des conseils provenant d’un niveau de miséricorde inégalée. La récitation simple du Tikoun Haklali constitue par l’unique réparation des problèmes de semence en vain. En effet, malgré les attaques incommensurables des moyens modernes de communication, chacun peut, s’il s’efforce de suivre les conseils de Rabbi Nahman, notamment l’Hitbodedout, ‘Hatsot, le Mikvé et le Tikoun Haklali, l’étude de la Halakha et Ouman Rosh Hachana, se sauver des griffes du mauvais penchant et devenir un homme casher. Moshé a sauvé le Peuple juif en parlant avec D.ieu et Rabbi Nahman nous a demandé de parler avec D.ieu afin d’empêcher les décrets négatifs de descendre dans le monde.

Nous devons réaliser combien grand sera le salaire de celui qui fera simplement les conseils du Rebbé. En effet, Rabbi Nahman avait prévu le niveau d’hérésie qui allait s’abattre sur le monde dans notre génération pré-messianique et déclara : « Un homme simple qui restera casher dans cette génération sera aussi grand que le Baal chem Tov ».

Que nous puissions avoir le mérite de s’accrocher au Tsadik de notre génération Rabbi Nahman et ainsi pouvoir être sauvé du déluge d’hérésie qui s’abat sur le monde. Cependant contrairement à Noa’h qui monta seul avec sa famille dans l’arche, nous devons faire tout ce qui est en notre possible afin d’aider les autres à monter dans l’arche sainte de Rabbi Nahman qui navigue sur les eaux de la miséricorde divine et répand dans le monde des torrents de Téshouva et des pluies de bonté qui ramèneront toute l’Humanité vers D.ieu.