Au premier verset notre Paracha il est écrit : « Hachem dit à Avraham va pour toi, quitte ta terre, ton lieu de naissance, la maison de ton père et va en direction de la terre que je te montrerai Rabbi Nahman nous enseigne que le principal du retour vers D.ieu consiste à sortir des endroits où nous sous sommes trompés et de retourner à l’endroit de la racine de notre âme. Car l’âme de chaque Juif est très élevée cependant elle est descendue dans la matérialité et l’épaisseur de ce monde afin d’exercer son libre arbitre.

Rabbi Nathan nous révèle que l’injonction d’Hachem à Avraham « va vers toi » constitue un message pour toute l’humanité. Que chaque pas, chaque déplacement et chaque chemin emprunté dans ce monde soit animé par la volonté de retrouver l’endroit de la racine de notre âme. Et la réparation du monde dépend de cette recherche individuelle.

Lorsqu’on retrouve la racine de son âme on retrouve sa place réelle dans ce monde. Avraham n’a plus voulu vivre par rapport aux regards de sa famille, des gens de sa ville et de son pays. Il est parti à la recherche de la Thora qui était cachée en lui. En effet, afin de se connecter réellement à l’infini il faut être soi-même. Les faux semblants, l’approbation sociale ou familiale empêche l’homme de trouver son point de contact avec Hachem.

Rabbi Nathan nous délivre l’explication de la suite du verset : « Sortir de sa terre » fait allusion à quitter la matérialité qui tire l’homme vers le bas. « Sortir de son lieu naissance » fait allusion aux problèmes des mauvaises pensées intervenues au moment de la conception que nous devons réparer. « Sortir de la maison de son père » fait allusion à la famille, aux voisins et aux proches avec lesquels nous  avons grandi et qui souvent nous empêchent d’avancer à cause de leurs convictions contraires à la vérité. Dans le monde religieux certaines familles se targuent de descendre d’une grande lignée de justes et considèrent qu’on leur doit pour cette seule raison de l’honneur et du respect. De toutes ces erreurs il faut sortir.

« Va en direction de la terre que je te montrerai » Rachi nous fait remarquer qu’Hachem n’a pas mentionné explicitement la Terre d’Israël afin de la rendre plus chère aux yeux d’Avraham. La principale épreuve de ce monde est qu’Hachem ne nous montre pas au moment de l’épreuve ce que nous pouvons mériter si nous tenons dans l’épreuve. En effet, si l’homme pouvait voir dans ce monde ce qu’il pouvait atteindre s’il cassait ses mauvais désirs et traits de caractère, il est certain que son mauvais penchant ne serait plus pour lui une épreuve.

Hachem n’a pas dévoilé tout de suite à Avraham Avinou de quelle Terre Il parlait afin qu’il soit confus et troublé et que malgré cela il continue sans relâche à vouloir faire Sa volonté. Et grâce à cela Avraham Avinou mérita une grande ascension spirituelle.

En définitive cette paracha nous apprend que nous devons nous diriger vers notre point de vérité personnel comme l’a fait Avraham Avinou sans se faire décourager et sans regarder les diverses tentations et séductions mensongères de ce monde. Et peu importe que ceux qui se dressent sur notre chemin afin de nous dévier, soient des mécréants, des moqueurs ou des gens craignant D.ieu prodiguant simplement de mauvais conseils par rapport à notre chemin personnel.

Chacun se doit de ne jamais dévier de son point de vérité. « Va pour toi » pour toi précisément, vers ton point de vérité qui te correspond. Comme on le voit dans le conte du sage et de l’homme simple où ce dernier répondit à sa femme lorsqu’elle lui reprocha de vendre ses chaussures à trois coins moins chères qu’un autre cordonnier :”Cela est son affaire et ceci est mon affaire”.

La vie passe en un clin d’œil, puissions ne pas passer à coté de la mission de notre âme afin de plaire à certains ou d’assouvir de veines passions, mais au contraire puissions nous chaque jour, comme Avraham Avinou, nous concentrer sur l’essentiel, c’est à dire comment chaque jour se rapprocher d’ Hachem !