“VAS-Y !”, Je te Rejoins ! (Ou l’art de bluffer le Yetser…) – Avraham Ifrah, Lecon 51-42

Description du cours:

“VAS-Y !”, Je te Rejoins ! (Ou l’art de bluffer le Yetser Ara)… 😁 Rejoignez-nous, parce qu’il est temps d’etre HEUREUX : http://bit.ly/breslev_ytube
Participez au developpement Breslev !
http://bit.ly/AidezBreslevfr
Vous êtes en pleine conversation avec votre mari ou votre épouse quand progressivement la discussion commence à prendre la direction du ring de boxe…
Si vous êtes une femme la liste des arguments et des griefs les plus poussiéreux sort soudain des tiroirs les plus enfouis de votre mémoire (le 3 octobre 1987 à 12h54 tu m’as dit que !).
Vous êtes soudainement capable de vous souvenir de chaque détail exaspérant en votre mari avec une précision bouleversante alors que vous êtes incapable de vous rappeler de l’endroit où vous vous êtes garée. Les nerfs s’agitent…

Si vous êtes un homme, vous pensez que votre femme exagère et ne comprenez pas la raison de sa contrariété imaginative. Madame aurait elle besoin de pop corn ? Elle semblerait de se faire des films… L’instinct de chef de famille qui doit s’imposer prend le dessus, et les nerfs du mâle dominant s’agitent…

Le secret dans ce cas ?
Ce que j’ai à dire et qui est susceptible d’enflammer la maison, je le dis plus tard.
Pourquoi ?
Le Yetser Ara est appelé “mauvais penchant”. Le Yetser Ara est donc un penchant, une tendance, un temps donné. Il est expliqué dans les Si’hot Aran : le Yetser Ara tire sa source du temps et vit dans le temps. A partir du moment où il naît dans le temps, il meurt automatiquement avec le temps qui l’a créé lorsque ce temps parvient à sa fin.
Dans le cas de notre conversation, dire à notre conjoint qu’on dira ce qu’on a à dire demain par exemple, revient à dire au Yetser Ara : “ bien sûr je suis avec toi, avance je te r’joins”, en sachant pertinemment que demain est un autre jour, et que dans ce jour là il n’a aucune emprise vu qu’il tire sa vitalité d’hier.

Le lendemain, la situation est toute autre, les énergies sont différentes, le recul s’est mis en place et la discussion peut se dérouler sereinement. Le Yetser d’hier est resté bloqué à hier !

Le Yetser ara revient le surlendemain ? Pas de problème ! Vu que précédemment je l’ai gagné, cette fois ci je sais que le stratagème marche : je le gagnerai encore. Et ainsi de suite.

Le but n’est pas d’entrer en conflit frontal avec le Yetser Ara, mais de le mettre à terre par des prises de judo c’est à dire d’utiliser sa propre force contre lui même.