L’imagination négative crée de faux liens! (14/03/19)

Description du cours:

Le Yetser Ara peut induire un individu en erreur au moyen de l’ignorance de ce dernier. Par exemple, au commencement d’un processus de techouva, le Yetser Ara peut entraîner l’individu à commettre des fautes par méconnaissance de la loi juive. Mais, progressivement, le Baal Techouva acquiert de la connaissance, du bon sens. Il travaille ses traits de caractère, affirme ses choix, affûte sa foi en Hachem.
Comment le Yetser Ara peut-il attaquer un tel individu ? De quelles armes dispose-t-il ?
La réponse de Rabeinou est la suivante : le mauvais penchant entraîne l’homme à la faute via le raisonnement comparatif. Cette stratégie quasi démoniaque consiste à effectuer des comparaisons entre des éléments qui n’ont pas lieu de l’être afin que l’homme en tire de fausses conclusions. Le mal se présente alors sous les apparats du bien, le bien sous ceux du mal.
Par exemple, si tel acte est permis par la loi juive, alors tel autre acte, qui semble s’y apparenter par sa nature ou ses circonstances, le serait également.
Telle était la ruse du roi Assuerus vis-à-vis de nos ancêtres. Nos sages rapportent que le vin provenait de 127 pays différents et que le roi s’assurait qu’aucun convive ne boive dans le même verre, afin de ne jamais se lasser de la boisson. Le sol était constitué de pierres précieuses, les pieds des lits (car à l’époque, les individus mangeaient allongés sur des lits en marque d’honneur) étaient fabriqués en or, les lits étaient revêtus d’argent… Le but : constamment attirer l’attention des individus vers le sol. Le message est clair : vendons du rêve à nos convives tout en les tirant soigneusement vers le bas…
Ainsi, notre cher ennemi le mauvais penchant nous fait passer les plus sordides actes pour de belles découvertes et de belles actions.
Rabbi Na’hman enseignait : si le yetser ara tente d’établir des liens entre les éléments entre eux, a contrario, tout notre travail spirituel consiste à créer le lien entre Hachem et les éléments, comme disait Rabeinou :  » Il y a lieu de révéler l’esprit qu’il y a dans chaque chose  ».

Fermer le menu
×
×

Panier

La lumière de Rabbi Chimon Bar Yohai vue par Rabbi Nahman!

Nous prions pour vous à Méron