Un rapport équilibré entre les individus (28/07/19)

Description du cours:

Nous pouvons devenir ce que nous voulons, dès lors que nous sommes attachés au juste de la génération et ainsi, à Hachem.

Cette faculté, propre au juste de la génération, paraît parfois étonnante, incompréhensible. La raison en est simple.

Pour la plupart d’entre nous, nous n’avons pas été éduqués à nous attacher aux Tsadikim de cette façon. Or, le cerveau humain a tendance à valider une nouvelle connaissance dès lors qu’elle est conforme à une connaissance pré-enregistrée. Si l’on vous dit que le guépard peut courir à une vitesse 100km/h, vous avez tendance à valider cette information, car vous savez que c’est un animal rapide et qu’il chasse ses proies. En d’autres termes, le cerveau humain a tendance à valider ce qui se rattache pas à une notion déjà étudiée… et donc à certifier comme erroné ce qui ne l’est pas…
Ainsi, si personne ne nous a enseigné cette notion d’attachement, notre cerveau rencontre une difficulté afin d’assimiler cette notion.

Une autre raison peut expliquer la raison pour laquelle nous peinons à comprendre l’immensité des pouvoirs du Tsadik.
Notre génération a évolué parmi la société occidentale, qui n’a de cesse de limiter l’individu et de le faire évoluer dans une dimension fataliste.
Qui nous a parlé de spiritualité ? Qui nous a parlé d’espoir en la venue d’un messie ? Qui nous a enseigné que ” tout est possible ”, car Hachem écoutait les prières ? Qui nous a appris à faire éclore notre potentiel ? Pas grand monde. Au contraire, la société occidentale nous a enseigné le culte du ” ce que je ne vois pas n’existe pas, ce que je ne comprends pas est faux”, le tout, saupoudré de dictats de la consommation et des vanités.
Il n’y a rien d’étonnant à ce que, dès lors qu’un Tsadik se présente et affirme : “Appuyez-vous sur moi, je suis là pour vous”, cela nous paraîsse impensable, infondé, impossible.
Mes amis, c’est pourtant vrai, le juste de la génération, à l’image de Moché Rabenou à l’époque de la sortie d’Égypte et du don de la Torah, peut nous propulser dans notre service divin !