Un peu, c’est énorme! (23-05-018)

Description du cours:

Le plus grand plaisir d’Achem, quel est-il ? C’est celui de voir les gens les plus éloignés d’inclure dans Achem. Prenons l’exemple de Yitro. Yitro était le prêtre des idolâtres. Lorsqu’il se convertit, le monde entier vit le représentant de l’idolâtrie reconnaître Achem. Imaginez aujourd’hui si le pape se convertissait au judaïsme ? Le nom d’Achem n’en serait-il pas glorifié ?

Une personne qui commence à faire shabat, ou qui commence à parler à Achem, même si elle est éloignée, c’est extraordinaire.

L’essentiel est dans le מאמץ, l’effort. Il est dit de Ruth que Naomie cessa de lui dire de ne plus la suivre lorsqu’elle vit que Ruth n’avait pas peur de fournir des efforts. Plus il y a d’effort, plus il y a de choix, plus il y a de sincérité dans la démarche.

Rabbi Nahman va même plus loin. Même si une personne n’arrive pas encore à fournir les efforts, le fait même de reconnaître la vérité est déjà immense. C’est comme si quelqu’un avait trouvé son conjoint. Que reste-t-il à organiser ? Le mariage uniquement ! C’est l’affaire de quelques semaines, ou quelques mois. L’essentiel est déjà là. Le reste n’est que développement.