Sous les ailes de Rabbi Nahman (07/02/20)

Description du cours:

L’argent fut et demeure symbole de pouvoir. La Torah nous enseigne même que l’argent d’une personne est associé à son sang, c’est-à-dire à sa vitalité, comme le terme דם l’indique (דם comporte une double signification : ‘sang’ et ‘argent’). C’est précisément la raison pour laquelle la Torah nous a ordonné de donner la tsedaka, afin de ne jamais sombrer dans les affres de la recherche du pouvoir et de la consommation à outrance. Et si le mauvais penchant nous draine à la recherche du profit, celui-ci use d’un autre stratagème encore plus perfide en nous incitant à donner l’argent destiné à la tsedaka à de mauvaises causes… En effet, il n’est pas rare de constater que certains héritages furent légués à des causes absurdes comme, par exemple, la confection d’accessoires de beauté pour chiens. À ce sujet, Rabbi Na’hman enseigne qu’avant de donner à la tsedaka, il y a lieu de prier qu’Hachem nous donne le mérite de la donner à un indigent digne de recevoir celle-ci. En ce sens, Rabbi Nathan rédigea de multiples prières dans ses Likoutey Tefilot. Chacun agira en fonction de ce que dicte son cœur et veillera à adresser ses dons à des organismes œuvrant avec authenticité et vérité.