Sortir de l’esclavage en parlant avec Hachem, le tsadik et ses amis! (22/04/18)

Description du cours:

Vous voulez résoudre un problème ?Parlez.
Oui, ça semble simple. Mais c’est LA solution à tous les problèmes.

Parler, mais à qui ?

À Achem, à votre conjoint, vos enfants, votre patron, vos amis, votre famille, etc.

Pourquoi ?

Au niveau des rapports sociaux, chaque problème, chaque difficulté, provient d’une zone d’ombre. On a un problème avec une personne parce qu’on se comprend mal, et on se serait mieux compris si on avait parlé mieux ou davantage.

Et pour les autres problèmes ?

Il faut comprendre que beaucoup de nos soucis proviennent de notre capacité à imaginer. ‘Et si ça n’allait pas demain au travail’, ‘et si les examens de santé étaient mauvais’, etc etc. Notre capacité à imaginer peut nous jouer des tours et nous plonger dans l’inquiétude. En parlant, on sort de ce ‘délire’ .

Pourquoi ?
Parce que pour parler, on met obligatoirement de l’ordre dans nos idées, et on revient ‘sur terre’. Bien souvent, les scénarios que nous faisons dans notre tête sont bien pire que ceux qui existent réellement en dehors…

De plus, on a des problèmes parce qu’on n’a pas parlé à Achem, ou pas assez parlé à Achem. Tout ce qu’on désire, on peut l’obtenir en priant. Là où il y a problème, il y a manque de prière. Il suffit de combler le manque.

Parfois, ce sera une prière, parfois deux, dix, cent, mille. Peu importe le nombre, du moment qu’on comble le manque.

Et si on a du mal à parler ? Et si on ne sait pas parler ?
Cela s’apprend.

Ce qui compte, c’est de parler pour maintenir la connexion, et donc la vie.