Si on veut le bien il faut aller doucement. (24/06/2019)

Description du cours:

” C’est exactement ce que j’avais besoin de lire/d’écouter ! “,” cela répond à ma question du moment ! “,” c’est comme si ce cours m’était adressé ! “.

Tant de paroles d’étonnement à l’écoute des cours portant sur la sagesse de Rabbi Nahman. Généralement, celles-ci proviennent de personnes faisant la découverte de la profondeur de l’enseignement de Rabbi Nahman. Pourquoi ? Parce que les habitués ne s’étonnent désormais plus ! Le fait que Rabbi Nahman s’adresse à eux est chose courante…

Comment le Tsadik parvient-il à pointer du doigt la question au sujet de laquelle chacun avait besoin de précision ? Après tout, les auditeurs sont légions.

La raison est simple. En réalité, ce n’est pas Rabbi Nahman qui s’adresse à nous. C’est le Am Israël qui s’exprime à travers lui.

En d’autres termes, l’intégralité du Am Israël est intégrée dans l’âme du Tsadik. Ainsi, ce n’est pas le Tsadik qui s’adresse à nous, mais nous qui nous nous exprimons à travers lui.

Chaque âme contient une lettre de la Torah. ”L’écriture” de la Torah a été réalisée via le rassemblement de toutes les âmes. Lorsque le Tsadik enseigne une Torah à une personne, celui-ci la connecte à cette facette de la Torah qui est liée à son âme. Conséquence : la personne se retrouve dans l’enseignement de Rabbi Nahman. Cette sagesse ne lui est pas étrangère. Ce n’est pas de la connaissance, c’est de la reconnaissance.
On ne devient pas Breslev, on découvre qu’on l’a toujours été !

Tel est le paradoxe du Tsadik : nous permettre de nous exprimer, de nous hisser spirituellement, de nous enrichir dans notre être, tout en nous alimentant de sa sagesse et en nous prenant sous son aile.