Ne pas dépasser ses besoins (04/02/19)

Description du cours:

Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas d’une connaissance en torah. Nous en disposons déjà. Les fondamentaux ont d’ores et déjà été révélés… Les bibliothèques regorgent de livres de torah, les vidéos de cours circulent sur internet, les feuillets sont légion… Ce dont nous avons soif, c’est d’une sorte de manuel afin d’appliquer cette connaissance à notre vécu. Nous avons ce besoin de transposer le savoir d’Hachem à notre vie. C’est la raison pour laquelle nous nous en référons à Hachem, afin que celui-ci puisse nous guider dans notre marche à suivre. Et face à ce besoin, Hachem communique avec nous au travers des paroles qui nous sont adressées, au travers des odeurs que nous respirons et au travers de tous les autres messages qui nous parviennent et qui sont interprétés par nous.
Il est raconté au sujet de Rabbi Yehochua Ben Levi qu’il partit à la rencontre des philosophes d’Athènes afin de révéler la grandeur et la véracité du message de la Torah. À son retour en Israël, celui-ci témoigna que rien que le fait de s’être rendu dans des lieux impurs lui laissa une trace dans son âme. Les sens captent… Quand bien même nous n’y achetons pas de parfum, nous n’entrons pas dans une parfumerie sans en ressortir parfumés…
C’est la raison pour laquelle nous devons nous hermétiser aux paroles décourageantes ainsi qu’aux paroles impures. C’est particulièrement valable à l’égard des enfants en bas âge et aux petits bébés, qui sont particulièrement vulnérables.

Fermer le menu
×
×

Panier

Pensons aux pauvres d’Israël pour Pessah

Pensons aux pauvres d’Israël pour

Pessah