Savoir accueillir et gérer une injustice pour recevoir un cadeau d’Hachem (18/10/2018)

Description du cours:

Il est rapporté dans le Choul’han Arou’h que si une personne est perdue dans le désert et ignore de quel jour il s’agit, il lui suffit de fixer un jour pour le Shabat. Le reste du temps, elle se doit de faire le minimum de Mela’hot, dans le doute que ce jour soit le véritable jour de Chabat.

Rabbi Nathan enseigne au sujet de cette parabole que la vérité est toujours relative. La vérité absolue, le jour exact du Chabat, je l’ignore. Alors à défaut de la connaître, je fixe une vérité relative mais en y croyant ‘à fond’.

Face à de nombreux courants du judaïsme, ne cherche pas à savoir lequel a tort et lequel a raison. Choisis celui envers lequel tu as une sensibilité particulière, et suis ses conseils jusqu’au bout.

L’important, c’est d’être Émet dans sa démarche. L’important c’est de s’engager, c’est de signer, c’est d’aller jusqu’au bout.

Fais cela, engage-toi mais souviens-toi de respecter tous les autres courants.

Ceci est valable pour toute chose de la vie : du moment où vous parlez à une personne qui est Émet avec ce qu’elle ressent, vous allez toujours apprendre d’elle. Parlez avec n’importe quelle personne qui croit en ce qu’elle vit, vous verrez que cela vous enrichira et que cela sera intéressant. Peu importe ce qu’elle vit : qu’elle soit dans le milieu sportif, dans l’artisanat, etc. Même si ce n’est pas de la Torah, il y a un engagement, une honnêteté, une recherche, des valeurs. Et ça, c’est capital.

Croyez en vous et croyez en ce que vous faites. Croyez-y jusqu’au bout et apprenez des gens qui croient en eux.

En arabe, on dit ”suis le menteur jusqu’au bout de la maison”. C’est-à-dire qu’il faut aller jusqu’au bout de ce qu’on pense, même si après au final on se rend compte que cela n’était pas le chemin adapté. Il n’y a aucun problème à cela ! Au contraire.

Personne ne se trompe, il n’y a que des gens qui ne vont pas au bout de leurs convictions.