Résoudre les problèmes par inclusion! (21/07/19)

Description du cours:

Pourquoi dit-on que les membres d’une même famille sont plus à même de mettre le mauvais œil sur leurs proches ?

Rappelons la définition du mauvais œil, tel que l’entend Rabbi Nahman de Breslev : il s’agit du mauvais regard limité qui est susceptible d’être porté sur un individu quant à ses capacités. Mettre l’œil sur une personne, cela signifie la cantonner dans son potentiel spirituel et matériel. Chaque individu est un géant en puissance, ne limitons personne !

Revenons aux membres d’une famille. Ceux-ci sont davantage enclin à mettre le mauvais œil sur leurs proches car, par essence, une famille s’articule autour d’une certaine trame de vie, d’une certaine mentalité, d’un certain cadre.
Chaque famille a sa façon de transmettre la Torah, chaque famille a sa façon de la vivre. Dès lors que l’un des membres a soif de nouveauté, cela sous-entend que le cadre familial manque de quelque chose… et le remet inévitablement en question. Conséquence : celui-ci est mal vu… Mauvais œil !

Il est important de ne jamais décourager les membres de notre famille de partir en quête d’un nouveau souffle spirituel. Cela ne signifie pas pour autant que la façon de vivre la Torah de la famille est erronée, cela signifie juste que l’un de ses membres souhaite vivre sa torah différemment. Certains aiment étudier et travailler en parallèle, certains aiment se consacrer à l’étude, certains aiment telle et telle approche de la Torah, etc.

De même, il est fondamental de ne jamais taire cette voix intérieure, véritable appel d’âme, qui souhaiterait goûter à d’autres mets spirituels et, par la suite, créer sa propre recette.

Nous vivons dans une société qui ne jure que par la standardisation des individus – nous achetons les mêmes vêtements, les mêmes meubles – tout est orchestré afin que nous taisions notre originalité dans la Avodat Hachem ! Ne détruisons pas l’originalité que chacun de nous veut mettre sa façon de vivre son judaïsme !

C’est la raison pour laquelle Rabbi Nahman insista énormément sur l’importance de la pratique d’Hitbodedout : afin que chacun crée un lien personnel avec son Créateur, basé sur ses propres mots, sa propre intériorité !

Le but n’est pas de s’exclure des systèmes qui orchestrent notre société spirituelle et matérielle, mais de toujours conserver un lien avec son moi, tout en restant dans le système !