Ramener la joie de Shabbat dans la semaine (22/07/19)

Description du cours:

Rabbi Yohanan Spector était un illustre Bresleveur d’une érudition et d’une humilité spectaculaires. Lorsque le ‘Hazon Ish avait besoin de corrections sur ses ouvrages, celui-ci faisait appel à lui, puis confiait directement les corrections de Rabbi Yohanan à l’imprimeur, sans même procéder à une seconde lecture.

Un jour, Rabbi Spector dut marier sa fille. Hélas, sa situation financière étant précaire, la date du mariage approcha sans que le moindre préparatif ne put être réalisé. Quelques jours avant le jour J, la mariée fit part de ses inquiétudes à son père. Rabbi Yohanan lui répondit avec assurance : “Hachem nous viendra en aide ”.

Le même jour, un juif allemand se rendit dans la vieille ville, une bourse de Tsedaka dans ses bagages. Voilà des années que ce dernier mettait de l’argent de côté afin de donner une somme importante à la Tsedaka. Arrivé dans la vieille ville, celui-ci adressa ces mots à Hachem : ” Je donnerai cet argent au premier juif que je rencontrerai “. Et qui fut ce premier juif ? Rabbi Yohanan Spector…

Mais, à la vue de Rabbi Yohanan, celui-ci eut un doute. De ce fait, il partit prendre conseil auprès d’un rav, Rabbi Zonenfeld. Une fois la situation exposée, Rabbi Zonenfeld lui adressa les mots suivants :” tu as trouvé la meilleure personne à laquelle donner”…

Essav a beaucoup, mais Yaakov ” a tout ”.

Le juif n’est pas soucieux de son avenir, celui-ci vit libre, car sa subsistance est le fruit de sa confiance en la providence divine.