Rabbi Nahman:  »Le Roi humble » cours n°4 (14/01/21) 2ème partie

Description du cours:

Un petit enfant est assis devant son papa, sa caisse de jeux disposée devant lui. Calmement mais méticuleusement, l’enfant examine chacun de ses jouets un à un avant de porter son choix sur une petite boîte de cartes.  » Dis papa, tu joues avec moi ?  » En bon père, le papa accepte, se lève du canapé et s’accroupit à la hauteur de son fils. Le jeu commence. Le  » jeu  » ? Le duel, plutôt ! Rassemblant toute sa sagacité et sa détermination, l’enfant n’a qu’un seul objectif : vaincre son papa et remporter les manches ! Durant plusieurs minutes, chaque adversaire donne le meilleur de soi-même. La tension monte. Tantôt le père semble avoir l’avantage, suscitant l’inquiétude mais aussi le courage de son fils, tantôt le fils semble gagner et son père fléchir. La bataille se poursuit avec ardeur. Qui finira par l’emporter ? Soudain, c’est le coup final.
 »J’ai gagné ! », entend-on dans résonner dans le salon d’une voix triomphante.
À votre avis, qui l’a emporté ?

Le fils, évidemment !

Et savez-vous pour quelle raison ? Parce qu’un bon papa laisse toujours gagner sa progéniture…

Tout le long de notre existence, nous menons un combat, celui de la lutte contre les épreuves de la vie. Soucis de santé, défis relatifs à la parnassa ou encore à la paix conjugale, les batailles s’enchaînent et un véritable ascenseur émotionnel se déclenche, comme incapable de s’arrêter. Ces étapes, certes pénibles, sont voulues par papa, qui souhaite nous pousser dans nos retranchements et faire appel au meilleur de nous-mêmes. Après tout, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, n’est-ce pas ? Or, au milieu de ce tumulte, nous semblons toujours nous décourager, fatigués et las de ces éternels efforts à fournir. Erreur ! Nous devons toujours garder à l’esprit que quand bien même le jeu est difficile, papa n’a qu’un seul objectif final : nous laisser gagner. Tout est voulu par Hachem et tout, absolument tout, finit par être letova.  » Tout est bien qui finit bien  »…
Les soucis sont nombreux, les luttes parfois sans merci, mais le cri de guerre doit toujours être celui de l’espoir d’une victoire certaine, facilement perceptible ou davantage implicite.

Papa nous aime et finira toujours par nous laisser gagner !

D’après le Cours du rav Avraham Ifrah du 14.1.21.

ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YouTube, c’est GRATUIT et ça aide la diffusion de lumière dans le monde https://bit.ly/3gPa6jX

Pour tous nos services visitez notre SITE https://breslev.fr/

Retrouvez nous tous les jours en LIVE de 12h00 à 13h00 (France) et de 2h00 à 3h00 la nuit (France) Sur FACEBOOK https://www.facebook.com/breslev.fr/?ref=bookmarks
Sur YOUTUBE chaîne http://www.youtube.com/c/breslevifrah.

Rav Avraham Ifrah sur http://www.breslev.fr/
Aidez-nous, comme vous le pouvez : https://breslev.fr/dons/

Et si vous ne pouvez pas, alors un sourire nous suffit aussi.

Etude des conseils de Rabbi Nahman de Breslev .Tirés de ses principaux livres (Likoutey Moharan, les Contes, Sefer Hamidot, Sihot Haran) et des écrits de ses plus grands élèves.
Nous parlons simplement des sujets d’une vie qui nous concerne tous parce que nous aspirons tous au bonheur : Etudes et travail, le couple, la recherche de l’autre, les enfants, la famille, Israël et les Nations, l’économie, la philosophie, la Foi, la recherche de D.ieu, le retour à son identité, la Téshouva, la Kabala, la recherche de la vérité et Rabbi Nachman de Breslev…
Des conseils simples et si efficaces qu’ils changent la vie …EN BIEN !

#breslev #Penséejuive #contes