Quand le virtuel domine le rationnel (14-06-019)

Description du cours:

La société n’a de cesse de cultiver l’aspect négatif des événements qui jalonnent le temps et n’a de cesse de mettre en avant les zones d’ombre des individus.
Les médias s’évertuent à mettre en lumière les épisodes les plus sombres de l’actualité. Bad news is a good news.
Certes, le chaos a envahi notre monde et la tristesse fait partie de son quotidien.
Néanmoins, les médias pêchent en ce qu’ils occultent les bonnes nouvelles.
Allons même plus loin : les médias montrent rarement les personnes faisant preuve de résiliences (en psychologie, la résilience consiste à se relever consécutivement à une épreuve, au moyen de cette épreuve).
Ils sont pourtant nombreux, ces individus ayant rencontré une difficulté et ayant ” rebondi ”. Ils sont nombreux à avoir découvert des forces cachées. Ils sont nombreux à avoir expérimenté la emouna…
Quel est le but de cette culture de la tristesse ? Déconnecter l’individu du divin, source de vitalité. Comment y remédier ? Par la joie !