Pessah Cacher et Sameah! (08-04-20)

Description du cours:

Notre époque est jalonnée d’événements spectaculaires ,mais surtout douloureux. Les tristes nouvelles s’enchaînent au rythme des jours et ouvrent le sombre bal des incertitudes quant à de meilleurs lendemains.

Toutefois, rappelons-nous d’un enseignement : même dans l’amertume des funestes décrets, Hachem se comporte toujours avec bonté et miséricorde envers ses créatures.

Par exemple, Hachem n’inflige jamais de douleurs en fonction de nos réels méfaits, mais uniquement en fonction de notre capacité à les supporter.

C’est précisément cette prise de conscience du contournement extraordinaire de la justice qui nous permet de lever les yeux au ciel et de remercier notre Créateur.

Merci mon D’, d’agir avec ra’hamim (miséricorde) à mon égard, malgré mes erreurs. J’ai conscience que les choses auraient pu être davantage difficiles, que j’aurai pu bénéficier de moins d’aide.

Cette perspective que nous entretenons vis-à-vis des épreuves, que l’on peut d’ailleurs parfois vivre comme un axiome, est associable à la symbolique du Maror trempé dans la ‘Harosset.

Le trempage du Maror dans la ‘Harosset marque le fait que l’amertume soit teintée de douceur, même si cette teinte soit parfois timide ou furtive à nos yeux.

Par conséquent, quand bien même le plongeon dans l’amertume de ces derniers jours soit tentant voire inévitable pour certains, sachons prendre conscience de cet enseignement. Ne nous laissons pas happer par cette dernière, dont la tristesse l’accompagne hélas trop souvent.

Depuis des millénaires, notre peuple a su faire preuve d’une volonté de défier les plus macabres réalités. C’est cette détermination, cette foi, pour persévérer pour la préservation de la vie et la joie qui ont fait que nous soyons tous présents aujourd’hui.

Qu’Hachem vous épargne toute souffrance et toute amertume et que vous puissiez être bénis et protégés de tout mal.