La musique qui donne la prophétie! (02/04/19)

Description du cours:

Amateurs de musique ? Cet extrait est pour vous…

L’instrument de musique diffuse un son, un souffle.
Rabbi Nahman explique que ce souffle est un mélange de bonnes et de mauvaises énergies, de joie et de tristesse. Lorsque nous jouons de la musique, nos sentiments négatifs sont aspirés par l’instrument, lequel agit en sorte de filtre et retransmet un souffle purifié, divin.
Telle est la raison pour laquelle la musique a cette vertu de nous rendre remonter le moral et de nous maintenir dans la joie.
Lorsque la royauté de Chaoul fut transmise au roi David, Chaoul en éprouva de la tristesse. Ainsi, il lui fut conseillé d’écouter de la musique afin de panser ses blessures émotionnelles. C’est le roi David en personne qui vint jouer de la musique au roi Chaoul afin de l’extirper de sa morosité.
Dans le conte des sept mendiants, la princesse est soignée par le mendiant a priori dépourvu de main, lequel a le secret des dix chants guérisseurs, qui ne sont autres que les dix psaumes du Tikoun Haklali.
Le Yetser Hara tente de nous précipiter vers la faute uniquement car celle-ci parvient à nous faire sombrer dans la tristesse. Face aux angoisses, à la tristesse, à la dépression, armez-vous de joie. Celle-ci est nécessaire afin de vous connecter à Hachem. Et la musique est un excellent moyen de préserver votre joie.
C’est la raison pour laquelle la musique nous fait danser : c’est une onde positive si connectée que nos jambes se meuvent, comme si nous étions prêts à agir car animés d’une volonté renouvelée.

Fermer le menu
×
×

Panier