Je m’élève lorsque je prélève (05-02-19)

Description du cours:

L’homme est un prélèvement sur Hachem. Adam, le premier homme, n’a pas été créé à partir d’une quelconque matière extérieure, mais à partir des étincelles d’Hachem Lui-même. C’est la raison pour laquelle l’homme est appelé עיסתו של עולם. C’est aussi et surtout la raison pour laquelle l’homme est une créature dotée d’une âme, de désirs, de rêves, de connexion au divin. Puisque l’homme est un prélèvement d’Hachem, la réunion de tous les hommes aboutit à la manifestation parfaite d’Hachem.
Cette notion de prélèvement est une notion essentielle afin de comprendre la notion de ‘Hessed et plus largement, de don.
L’ essence véritable du don réside dans la notion de prélèvement, c’est-à-dire qu’à la manière d’un prélèvement sur l’élément en lui-même, donner consiste à prélever sur notre essence même. Donner, c’est prélever, donner c’est offrir ce dont nous ne disposons pas. Les plus grands changements dans l’histoire de l’humanité furent réalisables et réalisés par des individus qui ne se contentèrent pas de donner le superflu, mais qui osèrent donner ce qu’ils n’avaient pas. Certains donnèrent de leur temps, leur argent, de leur amour, de leur vie !
Le monde ne s’est pas fait grâce à des personnes qui donnèrent du superflu, qui offrirent ‘ce qui dépasse’. Le monde change lorsque les gens font cette folie saine de donner ce qu’ils n’ont pas. Là où tout est fini, tout commence ! Le vrai Yom Kipour, c’est à la fin du jeûne, lorsque l’aspect officiel disparaît. Si vous souhaitez décrocher des niveaux, vous devrez vous dépasser. Les tsadikim, ce sont ceux qui parvinrent à s’abstenir de manger lorsqu’ils avaient faim, qui se levèrent lorsqu’ils avaient sommeil, qui donnèrent cours lorsque la fatigue les prenaient aux tripes. Les vraies énergies commencent lorsque nous n’en pouvons plus, car c’est alors qu’elles deviennent divines. Quand tu ne peux pas, fais un peu. Et ce petit peu va te propulser. Lorsqu’Hachem demanda de construire le Michkan, il fut exigé que chacun donne le demi sicle et en supplément, un don au gré de leur envie. C’est ça, le prélèvement.

Dépassez votre norme, ‘faites un trou’, prélevez, donnez ce que vous n’avez pas ! Peu importe s’il s’agit d’argent, de temps, d’amour, donnez !

Fermer le menu
×
×

Panier