L’ influence de la musique sur l’homme (04/04/19)

Description du cours:

Rabbi Nahman enseigne que la musique est un excellent moyen afin de parvenir à la joie saine. En effet, les instruments de musique ont cette faculté de ‘filtrer’ les énergies qui les entourent. Ceux-ci ‘absorbent’ les mauvaises ondes dans leur caisse de résonance et diffusent les bonnes ondes.

Toutefois, si une chanson peut nous rendre joyeux, elle peut également nous ouvrir les portes de la tristesse. En effet, peu importe le registre, peu importe le sentiment que nous éprouvons en l’écoutant, une mélodie ne laisse jamais indifférent : celle-ci a nécessairement un pouvoir sur nous !

Rabbi Nahman va même plus loin et explique que les pensées du chanteur parviennent à celui qui écoute la musique !

C’est la raison pour laquelle il est impératif d’écouter des musiques cachères, chantées par des personnes craignant le ciel et ayant foi en Hachem, afin de renforcer notre emouna en Hachem, en E’had. Tel est le principe même de la musique : se saisir de notes éparses et les assembler autour d’une mélodie, c’est-à-dire assembler des éléments distincts et les rattacher à E’had.

Ainsi, écouter des musiques cacheres renforce la foi et écouter des musiques non cacheres, c’est s’exposer à des pensées de tristesse et d’hérésie lesquelles sont susceptibles de nous pénétrer. Rabbi Nahman assimile ces musiques à la Klipat ל »ית qui est associée à l’imagination négative et le manque de foi.

Écoutez de beaux nigounim, sinon vous aurez le blues !

Fermer le menu
×
×

Panier