Pourim l’histoire qui fait l’histoire (15/03/19)

Description du cours:

Le parallèle entre Pourim les contes de Rabbi Nahman et notre relation au Tsadik

Rabbi Na’hman est bien connu pour sa capacité à réparer les âmes du Am Israël. Notre bien aimé tsadik est un ingénieur des âmes : celui-ci les connaît leur réparation et pour ce faire, leurs zones d’ombre ainsi que leurs zones de lumière. Ainsi, Rabbi Nahman connaît la Torah que chacun et chacune recèle. Son but ? La révéler, même si nous sommes tombés bien bas. Ne dit-on pas que « Rabbi Nahman nous tirera des abîmes du mal par les Peot » ?

Mais qui a bien pu nous faire chuter si bas ? Amalek.

De la même façon, la Torah d’Esther, la Torah cachée, se retrouve emprisonnée dans la maison d’A’hchveroch, descendant d’Amalek. C’est précisément lorsque nous combattons Amalek que sort de nous le ‘nec plus ultra’ de notre âme : cette torah cachée, lumineuse et extrêmement puissante.
Comment s’en sortira-t-elle ? Grâce à l’attachement à Mordehay, qui était le tsadik de sa génération. Pour rappel, Mordehay était le seul rav de l’époque à s’être opposé à la participation des juifs au festin d’A’hachveroch. Tous les plus éminents rabanim avaient décrété que les juifs pouvaient y participer. De la même façon, notre attachement au tsadik de la génération, Rabbi Nahman de Breslev, nous permet non seulement de révéler notre point positif mais aussi d’être guidés dans notre démarche de recherche de la vérité et d’éviter les pièges spirituels les plus sournois.

Comment Amalek se nourrit-il ?

Amalek se nourrit de notre échec illusoire. Comment la France a-t-elle exploité les richesses africaines ? En cultivant l’illusion de la pauvreté et en faisant croire aux africains que sans l’aide de la France, les populations étaient perdues. Telle est la démarche d’Amalek. Nous marmonner à longueur de journée :  » Tu n’y arriveras pas. » Mes amis, le désespoir est illusoire !

Dans le conte de la princesse disparue, la princesse se retrouve enfermée dans un palais. Le second du roi, tentant de la délivrer, n’y parvient pas immédiatement. La princesse lui indique alors des conseils allusifs, qui ne sont autres que la pratique de ‘Hatsot et d’Hitbodedout. Plus tard, la princesse est soignée grâce à dix chants. Ici encore, la Torah cachée est emprisonnée chez Amalek. Ici encore, il faut s’attacher aux précieux conseils révélés par le tsadik de la génération. Les dix chants ne sont autres que les 10 passages de tehilim composant le Tikoun Haklali…

Fermer le menu
×
×

Panier

La lumière de Rabbi Chimon Bar Yohai vue par Rabbi Nahman!

Nous prions pour vous à Méron