Les sentiers de la vérité mène vers un petit chemin! (16/04/18)

Description du cours:

http://www.breslev.fr/ Il existe une tendance récente que nul ne peut nier : celle de vouloir consommer des produits naturels. Pour quelle raison cet instinct prend-il naissance à notre époque ? S’agit-il d’une volonté de prendre soin de son corps ? Dans ce cas, pourquoi cette tendance n’est-elle pas apparu plus tôt dans l’histoire ? Les hommes n’ont-ils pas cherché à préserver leur santé plusieurs années auparavant ?

Cette quête du naturel, du ‘biologique’, participe d’une volonté de retrancher la pâte de l’homme des ouvrages d’Achem.

Aujourd’hui, on veut revenir à la source. Revenir à E’had. Revenir à la vitalité première.

Si auparavant une poule pouvait pondre un œuf par jour, elle est aujourd’hui élevée afin d’en fournir davantage. En effet, les bêtes sont gavées d’hormones et sont élevées dans des conditions contraires à leur nature. Il en résulte que l’énergie, la vitalité, contenue dans un œuf journalier est ‘divisée’ entre plusieurs œufs fournis par une même poule. Car si une poule peut pondre davantage de matière, son énergie n’en est pas forcément augmentée. Le degré de vitalité investi dans ses œufs reste le même, et il est désormais à diviser entre plusieurs œufs… Par conséquent, si un individu pouvait tirer une vitalité suffisante pour son organisme en mangeant un œuf, il doit aujourd’hui en manger davantage pour acquérir la même quantité de vitalité…

Nous sommes en surpoids car sous alimentés en vitalité.

La casherout vient nous préserver de cet aspect. Tirer la vitalité d’un aliment et non simplement ingurgiter des quantités de matière. Comment ? En récitant une bénédiction avant de consommer un aliment. En récitant une bénédiction après avoir consommé ce même aliment. Nourrir son organisme, c’est nourrir son âme en vitalité en connectant la matière à sa source : la spiritualité. D’ailleurs, le terme ‘cacher’ signifie ‘apte’, c’est-à-dire apte à la connexion avec Achem, source de toute vitalité.

COURS AUDIO
La version audio n’est pas disponible pour le moment