Les larmes réparatrices. (19.06.2018)

Description du cours:

Dans tout, vous pouvez trouver Achem.

Vous pouvez découvrir Achem dans chaque chose de ce monde. Il suffit de le chercher un minimum.

Vous pouvez trouver Achem dans la musique, que ce soit le chant, la danse ou le nigoune. Vous pouvez découvrir Achem dans le sport. Vous pouvez découvrir ou retrouver Achem dans le travail. Vous pouvez en faire une expérience dans énormément de domaines.

À la manière d’un artiste qui apose sa signature en bas de chaque tableau, Achem a laissé sa signature dans chaque domaine de ce monde. Et de ce fait, vous pouvez le trouver partout…

Tout ce qu’il faut, c’est reconnaître Sa main derrière chaque chose. Reconnaître que chaque chose est un vêtement d’Achem, une facette d’Achem. Et qu’Il réside derrière chaque chose. C’est ça, la vérité.

C’est reconnecter les éléments à Achem. C’est unifier les éléments à Achem. D’ailleurs, le mensonge procede à l’inverse : il consiste à prendre un élément, et le déconnecter d’Achem. Le destituer de sa source.

Une des choses qui est très souvent déconnectée d’Achem, c’est l’argent et l’affection. On met notre espoir dans la sécurité financière, dans les gens qui nous considèrent un peu lorsqu’on va mal. On place notre confiance dans ces artifices là.

Toute aide passe par quelqu’un ou quelque chose de matériel, mais sachez y voir la main d’Achem ! Ne voyez pas dans votre psychologue une aide en soi, voyez-y une aide divine. Ne voyez pas dans votre argent une delivrance, voyez-y une aide d’Achem.
Faire des choses une finalité en soi, c’est être dans le mensonge. C’est faire écran à Achem.

Si quelqu’un se noie et qu’on lui fait parvenir une bouée, remercie t-il la bouée ? Est-il reconnaissant envers la bouée ?

Ne vous trompez pas. Tout a une source. Tout est drivé, tout est calculé !