Les larmes du languissement d’Hachem effacent l’amertume! (21/06/18)

Description du cours:

Pour la refoua shelema d’Hallel Sarah bat Caroline Léa Myriam Et Sylvie Hassiba bat Phoebe

Qu’est ce qui vous procure un sentiment de liberté ? Siroter un petit verre le soir ? Faire ce que vous voulez ? Quand vous le voulez ?

On prône souvent la liberté en tant que valeur suprême. Cela correspond bien à la vision du monde occidental, celle du ”Je fais ce que je veux “. Et vas-y qu’on parle de libre échange, de ”liberté, égalité, fraternité”… Pas étonnant que le célèbre symbole du monde occidental soit cette fameuse statue de la liberté. Alors, la liberté, c’est faire ce qu’on veut ?

C’est un leurre. Tu fais tout dans ce monde, sauf ce que tu veux ! La vie est faite de limites, de contraintes. C’est ainsi que le monde est fait. Même notre corps a une fin. Et notre existence également.

Dans ce monde, le point de liberté, c’est la connexion avec Achem.
Car peu importe ce que vous prendrez comme symbole de liberté, si cela n’est pas connecté, cela équivaut à rien. Pourquoi ?
Parce que si votre liberté n’est pas spirituelle, elle est matérielle. Or la matière est condamnée à mort. Tout a une fin.

Donc ce qui reste, c’est la connexion. Tout le reste, ça s’envole aussi rapidement que cela est venu…

Ce qui restera toujours dans votre vie, ce sera la connexion et la emouna qui auront été tissées.

Ce qui reste de votre vie, c’est la emouna que vous avez injectée dans les événements que vous avez vécus.

Pensez à vous connecter. Pensez à activer votre WiFi avec Achem !

COURS AUDIO
La version audio n’est pas disponible pour le moment