Les Contes de Rabbi Nahman: “Le Roi et et l’Empereur” cours n°2 (20/08/20)

Description du cours:

Je vous avais déjà raconté cette histoire par le passé : il y a quelques années, nous avions organisé un voyage mixte à Ouman. Alors que nous venions d’arriver à destination, un jeune homme et une jeune fille se mirent à se quereller dans le car, si bien que, durant tout le séjour, ces derniers ne pouvaient pas supporter la présence de l’autre. Or, l’année suivante, nous organisâmes le même séjour à Ouman. Le jeune homme fut désireux d’y participer mais à une seule condition : que la jeune fille ne soit pas présente ! Visiblement, les souvenirs de l’an passé le hantaient encore… Malgré tout, nous tentâmes de le raisonner. Après tout, il n’était pas obligé de rester en sa compagnie ! Au terme de notre conversation, ce dernier, manifestement convaincu, accepta d’être du voyage. De son côté, la jeune fille fut, elle aussi, du voyage. Arrivés à Ouman, ces derniers se reconnurent, mais le séjour se passa sans débordement. Quelques temps plus tard, nous apprîmes la nouvelle avec stupéfaction : ils s’étaient…fiancés !!!!

La recherche du Zivoug est une vraie aventure. Parfois, celui (ou celle) que nous croyons être notre Zivoug n’est pas adapté à notre âme. A contrario, parfois, celui (ou celle) que nous éliminons d’office est le bon ou la bonne !

En réalité, une double difficulté se dresse face aux candidats au mariage. Il s’agit de reconnaître la bonne personne et, pour cela, il est nécessaire de se connaître soi-même au préalable. Qui partirait à la recherche de la pièce manquante d’un puzzle avant même d’en connaître le dessin ? Ainsi, non seulement les célibataires doivent connaître leur nature et leur personnalité, mais aussi être capables d’éclaircir l’identité de la personne qui leur convient. L’un comme l’autre ne sont pas une mince affaire, surtout lorsque nous nous faisons une image de notre personne en fonction du regard des autres qui, lui aussi, peut s’avérer erroné du fait de l’influence de la culture occidentale sur nos façons de penser.

C’est la raison pour laquelle nous ne disposons que d’une seule alternative : la prière et le dialogue avec Hachem. Pourquoi croyez-vous que nous nous levons à ‘Hatsot, que nous étudions chaque jour, que nous nous adonnons à la Hitbodedout ? Pour purifier notre façon de pensée ainsi que notre regard et pouvoir faire les bons choix de vie ! Le choix du conjoint en est un, et pas des moindres ! Ainsi, remettez-vous en aux mains d’Hachem. Après tout, Lui seul demeure le ” mezaveg zivougim ” (entremetteur) !

Extrait du cours du rav Avraham Ifrah du 20.8.20.

Les Contes de Rabbi Nahman: "Le Roi et et l'Empereur" cours n°2 (20/08/20)