Les Contes de Rabbi Nahman: “Le Roi et et l’Empereur” cours n°10 (02/09/20)

Description du cours:

Tu veux être exaucé ? L’astuce !

Dans le conte du roi et de l’empereur, ces derniers font une promesse : si l’un devient l’heureux papa d’une fille et l’autre d’un garçon, ces derniers se marieront. Au terme du récit, et malgré de nombreuses pérégrinations et oppositions, c’est effectivement le cas : les épouses mettent au monde une petite fille et un petit garçon et ceux-ci finissent par s’unir par les saints liens du mariage.

En réalité, ce qui a provoqué et permis la naissance de ces enfants, c’est précisément le fait que les parents aient évoqué l’éventuelle possibilité de les unir une fois nés et adultes.
En d’autres termes, si le roi et l’empereur furent exaucés en dépit d’années d’infertilité, c’est bien grâce à cette perspective de marier leurs enfants, c’est-à-dire de réaliser une Mitsva.

De là, nous en tirons une leçon essentielle.

Lorsque nous désirons une chose, lorsque nous prions pour combler un manque, lorsque nous déployons des efforts pour obtenir le fruit de nos souhaits, il est bon de préciser à Hachem de nous exaucer car cela nous permet de progresser dans l’exercice de notre service divin. De la sorte, Hachem constate que notre entreprise est sainte et vise à glorifier son nom. Conséquence : Il nous ouvre les portes de toutes les délivrances ! Qui refuserait d’aider une personne qui poursuit la réalisation de notre propre intérêt ?

Ainsi, deux personnes peuvent prier pour la même chose et être exaucées au même moment, mais vivre cela au travers de deux dimensions diamétralement opposées. Prenons l’exemple de deux individus priant afin de pouvoir acheter une grande maison, ce que je vous souhaite à tous et toutes. Le premier prie afin d’acquérir cette demeure dans le but de faire progresser l’exercice de son service divin (par exemple, en y dispensant des cours de torah). En revanche, le second n’a pour unique but la recherche de son confort matériel, sans qu’aucune avancée spirituelle ne soit en perspective (pourtant, cela aurait pu être le cas si la personne avait dit, par exemple, que le confort matériel lui permettrait de réjouir son épouse et ses enfants en leur offrant de grands espaces de vie). Concrètement, il s’agit de la même maison, mais l’une est connectée au divin, a tout d’un véritable Michkan, tandis que l’autre n’est le fruit des lois naturelles.

Autre point important : lorsque vous désirez obtenir une chose au nom de la progression de votre service divin et ainsi, au nom de la glorification du Nom d’Hachem, n’attendez pas que les conditions matérielles suffisantes soient réunies. Par exemple, ne dites pas : “Je me lancerai dans la publication d’un livre de torah dès lors que j’aurai de l’argent.” Faites le premier pas, mettez la machine en route, et vous verrez que l’argent viendra à vous. C’est le projet qui fait les conditions économiques, et non l’inverse ! Entreprenez et vous verrez qu’une fois la main plongée dans la poche pour en sortir les sous, elle contiendra la somme nécessaire.

Essayez, vous verrez !
ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YouTube, c’est GRATUIT et ça aide la diffusion de lumière dans le monde https://bit.ly/3gPa6jX

Pour tous nos services visitez notre SITE https://breslev.fr/

Retrouvez nous tous les jours en LIVE de 14h00 à 15h00 (France) et de 2h00à 3h00 la nuit (France) Sur FACEBOOK https://www.facebook.com/breslev.fr/?…
Sur YOUTUBE chaîne http://www.youtube.com/c/breslevifrah.