Les Contes de Rabbi Nahman: “Le Roi et et l’Empereur” cours n° 1 (23/07/20)

Description du cours:

Tu veux faire Techouva ? C’est magnifique ! Notre premier conseil ? Y aller doucement ! Pavolé Pavolé, comme disait Rabbi Na’hman ! Surtout, ne te méprends pas ! Ce n’est pas là le signe qu’on ne veut pas de toi ! C’est exactement le contraire. Nous voulons te protéger car, en voulant aller trop vite, tu risques de tout perdre. Ainsi, attends. Patiente. Ne brûle pas les étapes. Pour quelle raison ? Parce que qui brûle les étapes aboutit au déséquilibre. En effet, une Techouva saine, c’est une Techouva qui fait participer l’âme et le corps en tout harmonie. Or, qui va trop vite, qui n’écoute que le cri de son âme, affamée de Torah, s’expose aux foudres de son enveloppe corporelle qui, elle, peine à suivre.
” Je ne veux qu’étudier la Torah, jour et nuit, et n’avoir aucune attache avec ce monde”, ” je ne veux pas me marier car je serai contraint d’arrêter ou diminuer mon étude ”. Warning ! Lorsque l’âme prend le dessus, le corps est en danger : c’est là que surviennent les problèmes de Parnassa, les problèmes conjugaux, voire même les problèmes de santé parfois. Or, la préservation de la parnassa, du chalom bayit et de la santé sont des composantes essentielles d’un service divin. Hachem souhaite que nous nous marions, subvenions aux besoins d’une famille, soyons en bonne santé physique et mentale. Le lien social, souvent relégué au second plan, est, lui aussi, capital.
Par conséquent, afin de ne pas détruire les bases d’un service divin sain et équilibré, il est nécessaire d’y aller pas à pas.
Souvenez-vous : il est bien plus difficile de se remettre d’un clash conjugal, financier ou social que de procéder par étape.
Rassurez-vous, le mariage entre le corps et l’âme est voué à réussir, mais le prélude à cette réussite demeure la patience.

Extrait du cours du rav Avraham Ifrah du 23.7.20.

Les Contes de Rabbi Nahman: "Le Roi et et l'Empereur" cours n° 1 (23/07/20)