Les Contes de Rabbi Nahman: “La Princesse disparue” cours n°9 (10/06/20)

Description du cours:

Pour aller directement au cours cliquez ici 6:55
Au cours de sa recherche afin de trouver la princesse disparue, le vice-roi aboutit à un désert et y rencontre une personne étonnante : un géant, lequel transporte sur son dos un arbre, lui aussi, totalement démesuré en taille.
Ce dernier questionne notre vice-roi sur la raison de sa présence en ce lieu. ” Je suis un homme à la recherche d’une princesse, emprisonnée dans une montagne d’or, dans un château fait de pierres précieuses ”, répond-il. Immédiatement, le géant réplique : ” Je n’ai jamais vu d’homme ici et ce que tu cherches, cela n’existe pas ! ” Le géant aurait pu demander qui lui avait indiqué la piste du désert, sur la base de quel renseignement, mais au lieu de cela, il le repoussa tout de suite avec dédain !

Ce passage fait allusion à cette étape de notre vie durant laquelle nous sommes en quête de vérité.

Notre vérité, nous l’avons entrevue lors d’une prière, lors d’une Hitbodedout et nous savons avec certitude qu’elle existe quelque part. Hélas, notre entourage plus ou moins proche ne manque pas de nous lancer des attaques et ce, de façon immédiate, avant même de discuter ! Souvent, il s’agit de personnes qui nous impressionnent, à l’image de ce géant, par leur connaissance ou leur expérience de vie.

” Quoi ? Tu veux me dire que maintenant, tu es à la recherche du Émet Leamito, la version la plus affinée du Émet, toi, un nain, un inconnu au bataillon, un simple homme ? Alors comme ça tu vas en Ukraine chaque année et lorsque tu fais Hitbodedout, Hachem arrête tout pour t’écouter ? Alors en te levant à ‘Hatsot tu participes à l’accélération de la venue du Machia’h ?! Et puis quoi encore ? Ne voudrais-tu pas plutôt retourner dans ta petite banlieue parisienne et jouer à la pétanque avec les gens de quartier ? Il y a un jardin sympathique pas loin ! ”

C’est ainsi que nous nous sentons déstabilisés car non seulement nous n’avons pas encore trouvé la vérité et ne pouvons décrire ce que nous cherchons, mais en plus le monde nous certifie qu’elle n’existe pas. Chercher une chose qui n’existe pas, vaste programme…

Que faire ? La réponse est dans le conte ! Verser des larmes à Hachem !

Lorsque les attaques fusent, inutile de rentrer dans la discussion, de défendre nos arguments, d’essayer de leur expliquer le bien-fondé de votre recherche. Non seulement chaque parole de justification vous affaiblit, mais votre interlocuteur n’est pas prêt à écouter. Les personnes qui attaquent ne sont pas là pour discuter mais pour discréditer. Ce ne sont pas des acheteurs mais des touristes ! Il suffit de lever les yeux au ciel et de demander qu’Hachem retire le voile qui cache la vérité. Hachem, enlève-nous cette הסתרה !

Cet épisode du conte rappelle l’histoire de Yossef Hatsadik. En effet, Yossef recelait en lui le Émet Leamito, mais ses frères ne le crurent pas et l’attaquèrent. Incompris, Yossef fut exilé en Égypte durant de longues années. Puis, lorsque ses frères arrivèrent en Égypte, car, comme dit le dicton, la vérité finit toujours par se savoir, ceux-ci déclarèrent ”vouloir acheter du blé”, c’est-à-dire vouloir acquérir du savoir, de la connaissance, pas du Émet. La réaction de Yossef : vous êtes des espions, c’est-à-dire vous n’êtes pas des acheteurs de vérité, mais des personnes faisant du lèche vitrine, qui ne veulent que critiquer. Et la Torah de nous préciser que dans les instants qui suivirent, Yossef se cacha afin de pleurer, c’est-à-dire se dissimula afin d’implorer la miséricorde de la présence divine…
Exactement comme dans le conte !

ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YouTube, c’est GRATUIT et ça aide la diffusion de lumière dans le monde https://bit.ly/3gPa6jX

Pour tous nos services visitez notre SITE https://breslev.fr/

Retrouvez nous tous les jours en LIVE de 14h00 à 15h00 (France) et de 2h00à 3h00 la nuit (France) Sur FACEBOOK https://www.facebook.com/breslev.fr/?ref=bookmarks
Sur YOUTUBE chaîne http://www.youtube.com/c/breslevifrah.