Les Contes de Rabbi Nahman: “La Princesse disparue” cours n°7 (08.06.20)

Description du cours:

Pour aller directement au cours cliquez ici 9:25
” J’en peux plus. J’abandonne. Elle ne pourra pas dire que je n’ai pas essayé de la chercher, hein!”
Imaginez si le vice-roi, chargé de retrouver la princesse disparue, s’était découragé dans sa quête et avait proféré de tels propos !

Il est vrai qu’aboutir au but de notre existence, c’est-à-dire réaliser ce pour quoi on est venu sur terre, n’est pas chose aisée.

Lorsque je me suis lancé dans la construction du Michkan à Ouman, je suis passé par des épreuves de taille. À l’image de ce vice-roi, qui fut découragé par les géants, des géants de la Torah m’ont enjoint d’arrêter la construction. ” C’est trop compliqué Avraham, ne te lance pas dans des projets d’une telle taille ”. Des difficultés financières aux difficultés administratives en passant par les attaques les plus diverses à mon égard, tout était là pour que je jette l’éponge. Pourtant, je savais que le Tsadik approuvait ce projet. À quoi bon lâcher un projet destiné et supervisé par un Tsadik d’une telle envergure ?
C’est ainsi qu’à chaque moment de faiblesse, car il serait malhonnête d’affirmer qu’il n’y en a jamais eu, je priai et pleurai pour demander de l’aide divine, car tout ceci, je l’ai fait pour Hachem, pas pour ma personne. J’en profite pour tous vous remercier, chers membres de la Yechiva des cordonniers. Sans vous, cela n’aurait pas été possible.

La poursuite de nos objectifs spirituels, c’est précisément cela : taper aux portes du ciel, même lorsque c’est difficile, c’est-à-dire lorsqu’elles semblent fermées. En vente, on enseigne ce dicton : ” La vente commence lorsque le client dit non ”. Ça veut tout dire !

En d’autres termes, on ne lâche rien ! On ne fait attention ni aux géants, ni aux pressions financières, ni à quoi que ce soit.

Et vous savez quoi ? Ces obstacles sont voulus par le ciel pour renforcer notre désir, notre volonté d’avancer et découvrir les forces qui se dissimulent derrière notre zone de confort. Pourquoi les Imaot eurent-elles du mal à enfanter ? Précisément pour cette raison !

Quant à ceux qui objectent que personne ne nous garantit de réussite, malgré nos efforts et nos prières, on répondra une réponse très simple : réussir, c’est continuer à chercher la princesse !

ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YouTube, c’est GRATUIT et ça aide la diffusion de lumière dans le monde https://bit.ly/3gPa6jX

Pour tous nos services visitez notre SITE https://breslev.fr/

Retrouvez nous tous les jours en LIVE de 14h00 à 15h00 (France) et de 2h00à 3h00 la nuit (France) Sur FACEBOOK https://www.facebook.com/breslev.fr/?ref=bookmarks
Sur YOUTUBE chaîne http://www.youtube.com/c/breslevifrah.