Les conseils pour s’en sortir (20-03-018)

Description du cours:

Qu’est ce que le libre arbitre ?

Le libre arbitre, c’est quand Achem ne révèle pas une découverte directement.

Prenons l’exemple d’Ouman. On va, on revient, on repart, on retourne…

En fait, Ouman, on y revient toujours pour la première fois !

Cela est du au fait que la vérité évolue. Mais le principal savoir à acquérir, c’est de savoir qu’on n’a pas encore commencé à comprendre à quel point on est ignorant.

Beezrat Achem, on avance chaque jour vers l’ignorance. Ça fait sourire, mais pour embrasser l’infini, on a besoin d’une connaissance qui s’annule, donc une connaissance qui aboutit à l’ignorance.

On ignore tant de choses. Par exemple, les forces cachées en nous. Ces moments d’adrénaline, ces forces physiques.. Ces moments de emouna, ces forces morales insuspectées.

Le problème est qu’on est envahit par une connaissance qui ne nous est pas utile. On est focalisé sur l’avenir, l’argent, la connaissance d’un métier, etc. Mais dès qu’il s’agit de grandir en tant que personne, de réfléchir… Plus personne.

On court après les soucis, et le souci c’est que notre temps est court…

Un des conseils pour pallier cela, c’est se lever à Hatsot. Pas forcément pour dire le Tikoun. Juste se lever à Hatsot et faire des choses dont on a besoin. Ça peut être la cuisine, le traitement du courrier… Rabbi Nahman l’a clamé haut et fort. Hatsot, ça change une personne. On est dans la métamorphose.

On a été délivrés d’Égypte à Hatsot. Et qu’a dit Achem ? Moi je vous ai délivré, et pas un ange !

Celui qui se lève à ce moment est sûr d’avoir une connexion affinée avec le divin. C’est un eth ratson immense. Celui qui se lève à Hatsot, c’est Achem lui-même qui s’en occupe !

COURS AUDIO
La version audio n’est pas disponible pour le moment