Le savoir et la connexion! (06.06.18)

Description du cours:

Il y aura toujours des gens pour vous dire comment le monde est fait. Mais peu vous diront ce à quoi il sert. Et s’ils vous le diront, s’ils se lanceront dans des prétendues explications, ils se tromperont. Pire, ce sera dangereux pour chacun de les croire. Car lorsque la philosophie entre en jeu, lorsque l’intellect tente d’expliquer la vie, lorsque les théories les plus brillantes sont balayées par d’autres, qui seront balayées à leur tour, c’est le signe qu’on fonce droit au mur. Toutes ces prétendues avancées philosophiques ne sont que des théories du besoin. Elles visent à interpréter la vie en fonction de ce qu’on cherche à en tirer…et finissent inévitablement par éloigner d’Ehad.
Et quand on s’est fait avoir, comment s’en sortir ? Lorsqu’on reconnait la vérité, comment sortir de l’erreur ? Car reconnaître la vérité est une chose, mais la vivre en est une autre. Je suis d’accord que D’ dirige le monde, mais lorsque j’ai une épreuve, je n’ai pas pour autant entière confiance en D. Je suis d’accord que la Torah est vérité, mais certaines Mitsvot sont encore difficiles pour moi à accomplir.
Rabbi Nathan explique : c’est exactement pour cela que l’humanité a besoin d’un grand tsadik. Pour prendre conscience de la vérité. Pour prendre conscience de la présence divine. Car croire, cela ne suffit pas.

Croire en la vérité, c’est la vivre !