Le point de départ est de ressentir que nous sommes capables! (03/03/20)

Description du cours:

Notre potentiel n’a de limite que les barrières posées par notre esprit. Que cela soit durant notre jeunesse ou notre vie d’adulte, nombreux furent les détracteurs qui n’eurent de cesse de nous rabaisser et de nous forger des barreaux invisibles. Même le système scolaire et, plus tard, les universités, nous cantonnèrent à certaines façons de raisonner et de percevoir nos capacités. Nous avons été réduits à des notes, de simples chiffres qui ne reflètent pas l’intégralité de nos compétences et connaissances.
Mes amis, il est temps de casser les menottes de poussières ! En étant attachés au Tsadik Haemet, nous pouvons, tous et toutes, peu importent notre personnalité, notre passé et notre futur, partir du néant et construire un empire ! La seule condition : avoir confiance en nous.
Lorsque j’ai entrepris la construction du centre d’accueil à Ouman, avais-je quelque chose ? Je n’avais même pas un billet de 100 euros à mettre ! Mais je me suis lancé, c’est tout ! Le ” comment ” des choses, cela ne nous importe pas, cela ne relève pas de notre responsabilité.
Chaque matin, nous remercions Hachem de nous avoir rendu notre âme et de réitérer sa confiance en nous. Si le patron nous a accepté au travail, pourquoi commencer à réfléchir si nous sommes capables ou pas ? Ce qu’il faut, c’est simplement se mettre au travail. Si nous sommes là ensemble à étudier aujourd’hui, c’est le signe que le tsadik nous a embarqués et embauchés. Alors, au travail. Le ”comment”, cela ne nous importe pas. Nous gagnerons par l’aide d’une force supérieure et divine !

Le Conte La princesse disparue en Chinois à diffuser:消失的公主 在回家的路上,我讲了一个引人深思的故事。 …

Gepostet von Centre Breslev am Donnerstag, 27. Februar 2020