Le bien se dévoile en fonction de la considération (27/05/19)

Description du cours:

Hier, nous avions évoqué l’enseignement suivant lequel chaque aliment recelait des énergies divines et qu’en les consommant, nous complétions notre être de ces énergies, de ces étincelles de divinité.

Il existe une Hala’ha suivant laquelle lorsqu’un plat comprenant divers aliments se trouve devant nous, nous devons réciter la bénédiction sur l’aliment principal.

Cette Hala’ha est à analyser à la lumière de l’enseignement d’hier. En effet, puisque les aliments viennent compléter l’âme, les aliments principaux sont ceux qui sont à même de nous compléter avec le plus d’efficacité.

Par exemple, si une personne mange du poisson salé et qu’elle désire dissiper l’effet salé, elle ne récitera pas la bénédiction sur le pain, pourtant élément essentiel de la nourriture de l’homme.

Telle est la règle : dès lors qu’une chose est importante à vos yeux, qu’elle occupe une place prépondérante dans votre cœur, elle libère ses étincelles divines et vous complète.

Par exemple, si une personne ne respecte pas son conjoint, ce dernier ne peut libérer son énergie spirituelle à son égard et l’alimenter.

Telle est la raison pour laquelle nous devons nous garder de ne pas respecter la nourriture ou nos proches ou même les animaux.