Le Lachon Hara augmente l’imagination animale de l’homme (11/03/19)

Description du cours:

Notre ère est celle des progrès technologiques et nombreuses sont les avancées dans le domaine de l’informatique, lequel s’illustre par ses fameux  »systèmes d’exploitation » et  »logique binaire ».

Ces principes d’exploitation et cette réalité binaire sont malheureusement omniprésents au niveau macroscopique, au sein de notre société.

Les échanges sont intéressés, la recherche des gains et du plaisir le leitmotiv de notre existence. « Je veux plus d’argent, je veux plus de plaisir, plus d’honneurs etc. » Toutes ces notions dessinent les barreaux du système binaire dont le maître mot est l’exploitation. « Exploitons les autres et acceptons d’être exploités à notre tour. »

La Torah nous enseigne une leçon fondamentale : la vie est aux antipodes de ces idéaux.

Non, nous n’avons pas pour unique motivation la recherche du cumul des gains et des honneurs.
Non, notre relation à l’autre n’est pas limitée à l’exploitation.

Ma relation à l’autre est nécessaire en ce sens que j’ai besoin du bien qui est en l’autre et l’autre a besoin du bien qui est en moi.

À ce titre, Rabbi Nahman disait que le besoin de moyens de subsistance avait créé uniquement afin d’être mis en relation avec autrui. Nous partons travailler afin d’établir des contacts humains.

Rappelons à ce sujet les propos de la jeune Annaelle Chimoni z »l, laquelle écrivait que lorsqu’elle s’adressait aux autres, elle s’adressait à son ‘moi’ qui se logeait en eux. En effet, parler avec l’autre revient à parler à une partie d’Hachem. Or, notre âme représente également une partie d’Hachem. Conséquence : parler aux autres revient à parler à une partie de soi.

Et telle est la règle à l’égard de chaque élément de la création. Chaque élément est une partie d’Hachem. Chaque contact que nous entretenons avec un élément de la création participe alors de l’entretien de cette conscience d’Hachem et de la révélation de Son nom. Rabbi Nahman enseigne d’ailleurs que lorsque nous recitons le prière sur les arbres fruitiers au début du mois de Nissan, ceux-ci s’incluent dans notre prière.

Peu importe les lieux que votre pied foulera, chaque étincelle de pureté qui s’y logera s’incluera à votre démarche de conscience et de révélation d’Hachem.

Tel est le sens de la vie : révéler l’unicité d’Hachem au travers de ses créatures, comme il est dit  » l’Eternel est ton D’ieu, l’Eternel est un ».

Fermer le menu

Pourim

Pour accomplir les mitsvotes obligatoires de Pourim, Matanot Laévyonim et Zekher Léma’hatsit Hashekel