La Terre d’Israël transforme ses habitants (10/06/18)

Description du cours:

Pourquoi dit-on que la terre d’Israël est une terre qui mange ses habitants ? Pour comprendre cela, analysons l’action que nous réalisons lorsque nous mangeons. Que fait-on lorsqu’on mange ? Nous ingerons de la matière. Cette matière, que devient-elle ? Elle fait corps avec nous-mêmes. Manger, c’est prendre un élément extérieur à soi et le rendre soi.
Israël, c’est ça. C’est être transformé par le pays. C’est venir avec ses bagages culturels, languistiques, professionnels, et passer au relooking express. Lorsqu’on arrive en Israël, on est avalés par la terre : on adopte d’autres façons de voir, on est reconfigurés, remodelés, ré-activés. Nous sommes mangés, nous sommes inclus dans.
Ca peut faire peur. Surtout lorsque l’entourage se mêle. ‘’Tu perds identité ‘’, ‘’ tu t’es fais influencé’’… Il n’en est rien ! S’inclure dans Israël, c’est s’inclure dans E’had. C’est être complété, c’est retrouver son essence. Quelqu’un qui ne vit pas en Israël, il lui manque quelque chose. Le mariage procède de la même logique. Tant qu’un individu n’est pas marié, il lui manque quelque chose. Et lorsque ce moment arrive, il est complété et peut vivre son essence. Il y a de quoi vivre son judaïsme partout dans le monde. Les belles communautés ne manquent pas ! Mais il n’y a pas de connexion aussi forte qu’au pays. En dehors d’Israël on est copains avec Achem. En Israël c’est la fusion ultime ! On travaille sur la personne pour la changer, la sublimer. Et c’est cela qui a fait peur aux explorateurs : devenir soi-même ! N’ayez pas peur d’exister, osez changer, osez vivre !