La simplicité est la meilleure vertu pour trouver sa place! (19/03/19)

Description du cours:

Pourim est la fête de la révélation d’une divinité omniprésente, apparemment voilée derrière un enchevêtrement d’événements.
À ce titre, notons que nous y lisons le parchemin d’Esther, la Meguilat Esther. Or, Meguila vient de la racine ‘Galouy’ signifiant ‘dévoilé’ et Esther vient de la racine ‘seter’ signifiant ‘caché’. Coïncidence ? Bien sûr que non.
Rabbi Na’hman enseigne que la révélation de Pourim fait suite à des années d’obscurité. Quelle en était la raison ? L’oubli. Hachem était comme oublié du peuple. Il s’est ainsi voilé. Or, d’où provient l’oubli ? De la haine, de l’absence de relationnel avec son prochain.
Et comment parvenons-nous à révéler le sens caché de la Torah à Pourim ? En multipliant les actes de bonté à l’égard de son prochain : envoi de michlouhey manot, dons aux pauvres, invitation à des festins de Pourim… Le message est clair : si je veux dévoiler une Torah profonde, si je veux dévoiler Hachem, je dois mettre mon prochain sur un piédestal spirituel. Je dois mettre en avant mon prochain par sa nekoudat or, son point de lumière. L’amitié est un tremplin vers Hachem. Au fur et à mesure que chacun dévoilera son point de lumière, c’est une partie d’Hachem qui prendra sa place dans le monde. Et ça, c’est ce que nous appelons l’avancée vers la venue de la délivrance…