La richesse vient à nous (26/05/019)

Description du cours:

Il est écrit dans le Likoutey Moharan (Torah 54) que lorsque nous consommons de la nourriture, nous nous nourrissons d’éléments spirituels. Rabbi Na’hman explique qu’il s’agit d’étincelles d’âme qui sont descendues dans la nourriture. Celles-ci complètent l’âme de l’individu qui les mange.
C’est la raison pour laquelle à l’issue de la consommation de repas, nous disons la bénédiction ” Boré Nefashot ” signifiant ” qui crée des âmes ” et que nous affirmons ensuite ” vé’hesronan “, terme faisant allusion au manque. En mangeant certains aliments, l’âme complète son manque.
D’où proviennent ces éléments ? Ces sont des éléments issus de la chevirat hakelim, la brisure des récipients. Lorsqu’Hachem a créé le monde, il a cassé des récipients spirituels, lesquels ont entraîné la dispersion d’éléments spirituels dans la matière. Lors de notre venue dans ce monde, nous récupérons ces éléments en rapport avec notre âme qui sont tombés dans cette matière.
Parfois, un individu ne ressent pas de manque dans son âme. De ce fait, son besoin en nourriture se fait moindre. Rabbi Nahman explique qu’en se nourrissant, il élève ces éléments spirituels en les extrayant de la matière.
Ainsi, il est nécessaire de se nourrir en maintenant la conscience d’être alimenté à la fois physiquement mais aussi spirituellement. Manger, c’est une vaste opération spirituelle !