La moquerie nous empêche d’être joyeux ! (05-04-20)

Description du cours:

Il paraît évident qu’en cette période singulière, Hachem veuille nous délivrer des messages particulièrement importants. Comment prétendre le contraire, puisque de toute évidence, Hachem communique avec ses créatures en permanence ! Sinon, pourquoi avoir créé Son monde ?

Pourquoi telle personne est-elle malade ? Pourquoi l’autre demeure-t-elle en bonne santé ? Que comprendre de cette situation inédite dans l’histoire ?

Face à des cas de figure exceptionnels, l’homme ne peut rester de marbre. Toutefois, du haut de sa petitesse, est-il en mesure de pouvoir interpréter les messages d’Hachem avec justesse ? Comment prétendre à une tâche aussi difficile que périlleuse ?

C’est la raison pour laquelle rabenou nous délivre un conseil essentiel, applicable à chaque instant de notre existence.

Lorsque des situations frappent à notre porte, à nous d’accuser réception du message. Et à défaut de pouvoir le comprendre dans l’intégralité, à nous de lever les yeux au ciel et d’affirmer au maître du monde : ” Je ne comprends pas ce que Tu essaies de me dire. Mais sache que je sais que Tu souhaites communiquer avec moi. Éclaire mon cœur et mes yeux afin que je puisse me comporter tel que Tu le désires. ”

Si la maladie vous a épargnés, prenez du temps pour remercier le ciel pour ce beau cadeau, car rien n’est acquis et rien n’est évident. À ce titre, rappelons l’histoire du fils de Rabbi Nathan, qui avait été sauvé de la maladie. Ce dernier s’adressa à Hachem en lui disant : ” Te promettre que je ferai Techouva, je ne le peux pas. Mais Te promettre que je Te remercierai chaque jour pour ce bienfait, je suis apte à le faire ”.

Durant ces moments tragiques, sachons apprécier le plus beau des présents : notre santé. Plus généralement, sachons apprécier à leur juste valeur les choses ” simples ” de la vie, comme la cuisine d’un bon plat ou des discussions en famille.

Et si les vacances aux sports d’hiver ont été reportées et les séjours dans les plus beaux hôtels d’Eilat annulés, sachons aussi se dire que notre maison, notre foyer, sont tout autant en position de nous rendre heureux !