La médisance et la mort du coeur (20/11/19)

Description du cours:

Rabbi Na’hman enseigne que la médisance entraînait la mort du cœur. Comment comprendre cette parole ?

La mort du cœur fait allusion à deux notions.

1. La rupture du lien avec notre entourage (fracture sociale).

La conséquence est doublement néfaste :

– la communication est rompue.
Lorsque les liens et la communication sont rompus, que reste-t-il ? Que reste-t-il du peuple juif si nous nous déconnectons des liens qui nous unissent ?

– Notre esprit se focalise sur l’apparence de l’autre. Or, les apparences sont trompeuses !

2. La rupture du lien avec le bien.

L’attrait pour le bien semble s’éroder au profit d’éléments superficiels voire même immoraux.

Au delà de cette césure problématique, une difficulté supplémentaire se dresse : celle de la transmission des valeurs à une personne qui n’est plus à même d’écouter. Comment faire écouter de la musique à une personne dont l’ouïe est défectueuse ?

Préservons notre sensibilité au bien, gardons notre bouche et nos oreilles !