La lumière commence par l’obscurité (18/12/2018)

Description du cours:

Certaines prières entretiennent et consolident l’existant. Dans la ‘hassidout, nous associons ces prières au concept de Torah orale. De même que la Torah orale fournit des éclaircissements quant à l’application de la Torah écrite afin de que cette dernière puisse préserver et diffuser sa propre lumière, les prières venant renforcer l’existant permettent de conserver la lumière d’ores et déjà présente dans notre vie.
En revanche, certaines prières naissent dans des moments difficiles et empreints d’obscurité. Nous ne comprenons plus notre conjoint, notre famille ou parfois même notre existence. Un voile d’obscurité s’est glissé et a fait écran avec notre compréhension. La prière se dresse alors dans des moments de difficulté face à une lumière présente, mais dissimulée et incomprise. Ces prières correspondent au concept de la Torah écrite, lumière par excellence mais dont le sens profond n’est pas compréhensible sans l’aide de la Torah orale. Dans ces pénibles moments, la foi est notre rempart. D’ailleurs, nous entonnons chaque jour, lors de la prière du soir : “אמונתך בלילות”, “ta emouna durant les nuits”. La foi nous accompagne dans les moments difficiles.