La joie pour être libre! (29.05.18) suite

Description du cours:

On dit souvent que pour s’imprégner du Emet, il faut étudier la Torah, pratiquer les Mitsvot, travailler sur ses traits de caractère.

Mais il y a un préliminaire à tout cela : c’est la joie.

Du moment qu’un individu est triste, qu’il est enfermé dans ses soucis, qu’il est dedaigné par ses pairs, qu’il manque de considération, les portes du Emet lui seront difficiles à franchir. La joie est la base nécessaire et fondamentale à la Avodat Achem. La joie a cette vertu de libérer l’esprit et le cœur. Et lorsqu’on libère son cœur et son esprit, les vannes sont ouvertes…

Savez-vous pour quelle raison le monde est éloigné d’Achem ? Car il manque de joie ! Nous avons tendance à penser que le monde manque de joie car les soucis l’assaillent, mais les soucis sont des tests envoyés par Achem précisément pour nous éloigner de la joie.

Du moment que nous manquons de joie, nous sommes dans l’atrophie. Notre potentiel est diminué, la machine tourne sans carburant, tout est saboté.

Mais lorsqu’un individu est joyeux, il peut accéder à la vérité. Oui, uniquement grâce à la joie. Tout simplement car la vérité crie d’elle-même ! La Torah n’a jamais été autant diffusée et connaissable dans ce monde.

Alors, balayons les soucis de ce monde, ceux-ci ne sont que des artifices du mauvais penchant pour nous faire chuter. Achem s’occupe de nous, qui devons-nous craindre ?