La connaissance n’existe que par son application! (24/07/19)

Description du cours:

Israël est un jeune homme dont la situation financière est modeste. Face à ce constat, son papa essaie de lui venir en aide en lui donnant de l’argent chaque mois directement sur son compte bancaire, mais Israël refuse à plusieurs reprises. Soucieux pour son fils, le papa prend la décision suivante : créer une entreprise et embaucher son fils, sans que ce dernier ne sache que son papa est son bienfaiteur caché. Et voici que chaque mois, Israël est bien heureux de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille via son emploi et alimente l’illusion que son père n’est plus à l’horizon…

Cette petite histoire recèle un puissant message, celle de la Parnassa de chaque juif en Erets Israël et en dehors de celle-ci.

En dehors d’Erets Israël, papa pourvoit à nos besoins, mais de façon quelque peu ‘indirecte’, c’est-à-dire au travers de manœuvres mises en scène par lui, mais qui maintiennent toujours notre libre arbitre d’ignorer la Hachga’ha divine. Cela fait de nous des ‘candidats libres’ aux examens.

En Erets Israël, Hachem pourvoit directement à la Parnassa de chacun. C’est une protection rapprochée.

Seulement, pour cela, il faut un engagement. Il faut l’engagement de rester en contact avec papa, c’est-à-dire prier et dialoguer avec Hachem sans arrêt. Il faut l’engagement de vivre sa propre identité, c’est-à-dire exercer la profession pour laquelle nous sommes faits, car la terre d’Israël est une terre de Émet (vérité) et refuse les masques.

C’est en raison de cet engagement, qui est souvent vécu comme une transformation laborieuse et périlleuse, que certaines personnes rencontrent des difficultés en Erets Israël, et parfois sont contraintes de la quitter.

Erets Israël a de la place pour chacun, et il y a de la Parnassa pour chacun, pourvu qu’on accepte de rentrer de changer notre rapport avec Hachem, pourvu qu’on accepte de vivre en fonction des règles qui régissent le système ” Erets Israël ”, qui consiste à s’engager !

Passons en mode ” Hachga’ha ”!