La clarté de la vérité s’entretient (11/02/20)

Description du cours:

Appel du Rav Avraham Ifrah : si vous avez connaissance d’une traduction en chinois d’un des contes issu des Sipourey Maassiot (contes de Rabbi Na’hman), ou si vous connaissez une personne capable de traduire ce conte, faites-nous signe. Le but est de faire parvenir un conte en Chine et d’adoucir les rigueurs qui pèsent sur les malades du Coronavirus.

Rabbi Na’hman nous enseigne de faire très attention aux affres de l’imagination, c’est-à-dire à la vision tronquée de la réalité, offerte par le Satan. C’est un peu comme si nous regardions un paysage avec des lunettes bleues et que nous cultivions l’illusion de voir un paysage aux tons bleus. Le remède ? Entretenir la mémoire du divin en se levant à ‘Hatsot, en pratiquant la Hitbodedout, en lisant Tikoun Haklali. Le but ? Éliminer les doutes qui tentent de tronquer la réalité. Ces doutes écrasent nos aspirations et nos rêves et détruisent nos acquis émotionnels.
Autre astuce : fuir la médisance, qui biaise notre cœur et notre vision de l’autre. Et si le Lachon Hara a frappé à votre porte, éliminez-le vite, comme si vous n’aviez jamais rien entendu !