Hors du temps tout devient possible! (21/05/019)

Description du cours:

Le temps passe vite lorsqu’on est heureux. A contrario, il passe doucement lorsque nous effectuons des tâches moins intéressantes ou pénibles.
Pourquoi une telle différence ? Dans le premier cas, nous avons conscientisé le temps : nous y avons injecté de l’amour, de l’envie. Cette conscientisation du temps le rend éternel. Le temps s’élève au-dessus de l’espace temps. Le temps qui passe ne l’emporte pas… C’est la raison pour laquelle les bons souvenirs semblent éternels à nos yeux…

Dans le deuxième cas, il n’y a aucune conscientisation. Dès lors, le temps revêt un aspect animal, purement matériel. C’est la raison pour laquelle les moments désagréables nous rendent impatients ou nerveux.

Ainsi, la Torah nous invite à conscientiser le temps, à lui donner une dimension éternelle. C’est ce que nous faisons au travers des fêtes juives en prenant le temps de vivre des notions telles que la liberté à Pessa’h, ou encore l’espoir à ‘Hanoucca etc.

Chaque jour, ce travail d’élévation du temps au-dessus du temps doit se réaliser. Chaque acte, chaque pensée, doit être connectée à Hachem, afin que le temps passant soit inscrit dans une dimension infinie.

En effet, dans chaque choix, il y a un choix éternel et un choix temporel. Par exemple, je peux choisir de manger pour avoir des forces de servir Hachem, de m’occuper de mes enfants, c’est un choix éternel. Je peux choisir de manger par pur plaisir matériel, c’est un choix temporel et éphémère.

Ainsi, chaque jour, nous avons cette possibilité de connecter le jour à une dimension éternelle et de vivre pleinement l’instant présent. En effet, en donnant un aspect éternel au temps, nous lui permettons de ne pas avoir besoin de souvenirs passés ou de plans futurs pour le faire vivre… Adieu les nostalgies, adieu les ” vivement les vacances, vivement le week end”…

Vivez dans le temps, mais en fonction de l’éternité !