fbpx

Hanouka: Comment perpétuer la mémoire divine! (30/12/19)

Description du cours:

Cet habitant de la localité d’Imanouel (près de la ville d’Ariel) s’était rapproché de Breslev. Mais à son plus grand regret, ses enfants avaient quitté les chemins de la Torah. C’est ainsi qu’avant son décès, ce dernier inséra une clause dans son testament suivant laquelle ses biens seraient attribués au ‘patrimoine Breslev’ c’est-à-dire aux associations breslev et autres organismes qui perdurent la mémoire de l’enseignement de Rabbi Na’hman. A l’issue du décès, les enfants furent très déçus de la décision de leur père et formulèrent une demande auprès du tribunal afin de contester le testament. Ils furent déboutés.

Ce monsieur avait compris une chose fondamentale : l’importance de perpétuer de la mémoire divine en passant par le Tsadik Yessod Olam.

À ce titre, la dernière volonté de Rabbi Nathan fut la diffusion d’une œuvre de Rabbi Na’hman.

Tout est dit…

Si Rabbi Nathan éprouvait une joie immense à diffuser un seul livre, alors a fortiori nous devrions sauter de joie à diffuser un enseignement de Rabbi Na’hman ! Quelle chance avons-nous de pouvoir diffuser l’œuvre du tsadik et quelle chance avons-nous de pouvoir profiter de cette diffusion !
Sachez que Rabbi Na’hman s’engage à remuer ciel et terre en faveur de toute personne qui diffuse ses enseignements !

Fermer le menu
×
×

Panier