Hanouka 8ème jour , la 50 ème porte (10/12/2018)

Description du cours:

Pillages, violences… Toutes ces actions, tout ce vandalisme ont-ils un rapport avec la hausse des tarifs du carburant ? Non. Il est évident qu’il s’agit ici d’une colère viscérale, qui outrepasse une quelconque augmentation des charges.

Cette colère est relative à des problèmes bien plus profonds, bien plus complexes. Or, dans tout ce marasme, il est difficile de pointer une raison, une cause claire. Et pour cause.

Le peuple en a marre et il ne saurait pointer du doigt la cause de son mal-être ou du moins l’exprimer de façon audible. Le malaise est mal exprimé et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains corbeaux récupèrent cette révolution.

Un vrai dirigeant, c’est un dirigeant qui connaît le problème et qui sait l’exprimer, contrairement au peuple. Au lieu de cela, les pouvoirs publics chargent les autorités de s’entretuer avec des foules en colère…

La preuve que le peuple n’est pas en colère vis-à-vis de la hausse des taxes : de nombreuses mesures ont été prises et la colère perdure. Et lorsque des mesures bien plus importantes seront adoptées, elle persistera.

Le malaise n’est ni dans l’essence ni dans la retraite…

Le vrai malaise réside dans l’imaginaire. Notre vie est bercée par des concepts imaginaires. Tout est là pour plaire mais en substance, il n’y a rien. Il n’y a pas de ‘fond’ afin de nourrir la population en vitalité. Le monde croule sous un déficit de vitalité. Conséquence : tout finit par craquer…

Rabbi Nahman nous donne la clef afin de sortir de ce malaise imaginaire : le dialogue avec Achem…