Évoluer doucement de la logique vers la Emouna (14/08/19)

Description du cours:

La logique poussée à l’excès et au paroxysme s’apparente à la vision d’Essav : c’est l’hégémonie du palpable, la coercition du “je ne crois que ce que je vois”.
D’un autre côté, la foi poussée à l’extrême s’apparente à la vision d’Ichmaël (c’est ce que les musulmans appellent le ”Mektoub”) et destitue l’homme de toute responsabilité et tout rôle dans ce monde.
Comment créer un alliage harmonieux entre une logique palpable, réelle mais incomplète, et une foi provenant de l’infini, donc insondable, impalpable mais bien réelle ?

Le but de la logique est d’être ” insérée ” dans la emouna. La logique a pour but d’assurer un fonctionnement des éléments qui, eux-mêmes, sont connectés à Hachem.
” Aujourd’hui, Barou’h Hachem, j’ai gagné 10.000 euros en une matinée. Je suis parti travailler pour le gagner mais je sais très bien qu’Hachem m’a envoyé cet argent. ”
Le but est de connecter le fini à l’infini, de réparer la dimension du Essav qui sommeille en nous.
Tout n’est qu’une question d’équilibre. Comme disait Rabenou :”le monde est un pont étroit”, l’étroitesse du monde, c’est le risque de tomber à gauche ou à droite, dans un extrême ou un autre !