Dieu ne nous veut pas autonomes. Torah 51-33 25-07-017

Description du cours:

Rabbi Nahman enseigne que le plus grand vice est celui de la poursuite de l’argent. Pourquoi ? L’argent est synonyme de la recherche de l’auto-suffisance, et donc de la volonté d’exclure l’intervention divine. Ce vice est tel que même certains sages à la tête de yeshivot et bercés dans la torah échouent dans cette épreuve. Évidemment le fait d’exercer une profession est nécessaire afin d’exercer son libre arbitre, mais il faut orienter cet exercice vers le service d Achem (par le biais de la tsedaka) et bien préciser que cela ne participe pas d’une volonté de contrecarrer l’intervention divine et d’obtenir une totale autonomie vis à vis du divin. Cette autonomie totale vis à vis d Achem est impossible à obtenir. Notre vie est totalement dirigée et orchestrée par Achem, nous avons été créés dépendants d’Achem. Essav,qui représente ce vice, n’aura pas de salaire dans le monde futur. Tous les progrès réalisés par le monde occidental (moyens de transport etc) ont permis aux juifs d’exercer la volonté d Achem mais n’ont pas été conçus dans ce but par la civilisation d’Essav. (Likoutey Moharane 51 Leçon 33 20170726 1200.mp3)

COURS AUDIO
La version audio n’est pas disponible pour le moment