Devenir le dessinateur de sa journée ! (28/04/19)

Description du cours:

L’Ukraine vient d’élire un président juif, humoriste de formation, au poste de président de la République.
À l’image du Tam, personnage issu de l’un des contes de Rabbi Na’hman, dont l’activité professionnelle se réduisait à la confection de chaussures à trois coins et qui fut propulsé au rang de vice-roi, cet illustre inconnu du monde politique qui faisait rire les citoyens s’est hissé au sommet de la pyramide, par une victoire écrasante.
Les scénaris les plus improbables, relatés dans les contes de Rabbi Na’hman il y a plus de 200 ans, semblent miraculeusement prendre vie. L’Histoire a sans doute cette fascinante propriété d’insuffler la vie au plus improbables récits et de mêler avec brio les sentiments d’étonnement et de fascination.
Toutefois, l’élection de Volodymyr Zelensky est-elle si surprenante ? L’entrée en fonction du Tam est-elle si inouïe ?
Il semblerait que tout mène à croire le contraire. Certes, le Tam ne savait à peine confectionner des chaussures à trois coins. Mais il n’a pas usurpé la place de qui que ce soit. Cordonnier il devait être, cordonnier il fût. Dès lors que celui-ci poursuivit ses efforts et préserva son intégrité, dès lors que le moment fut venu d’entrer dans l’arène du pouvoir, le roi lui-même vint le demander, sans que le Tam n’ait à fournir d’efforts particuliers.
Tel est le fonctionnement du monde : il suffit d’être à sa place et de préserver son intégrité afin d’être appelé par Hachem à se réaliser davantage. La preuve en est que dès lors que le Tam accède au pouvoir, le gouverneur se destitue de ses fonctions de lui-même, comme si la place du Tam lui était réservée depuis tout ce temps.
C’est ainsi qu’un piètre cordonnier se retrouve en haut de l’affiche…
C’est ainsi qu’un humoriste juif se retrouve à la tête de l’Ukraine…
Preuve en est qu’être à sa place vaut toutes les réussites : à l’instar de Zelensky, son adversaire réalisa un sketch lors de sa campagne présidentielle. Si Zelensky fut acclamé et élu, tel n’est pas le cas de son concurrent…qui n’était pas à sa place.
Ne cherchez pas à ” faire ce qui marche ”. Soyez entiers et authentiques, soyez à votre place. Tous les éléments viendront à vous : la réussite, la joie, le respect.